Lisanga calme le jeu

0
370

Face à la polémique suscitée par la réponse expéditive du premier ministre aux préoccupations soulevées par les députés lors du débat sur le projet du budget, Lisanga Bonganga a remis les pendules à l’heure.

Dans un point de presse improvisé hier jeudi 1 er juin 2017 dans les couloirs du Palais du peuple aussitôt après l’exposé de Bruno Tshibala, le ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement a déclaré que le chef du gouvernement a été précis et concis Selon lui, le Premier ministre a rencontré les préoccupations pertinentes soulevées par les élus du peuple en une page.

Lisanga Bonganga estime que l’actuel locataire de l’Hôtel du
gouvernement n’avait pas besoin d’une bible pour répondre aux
questions posées par 35 députés sur le projet de budget pour
l’exercice 2017.
Le ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement a assuré
les députés que le premier ministre prendra en compte leurs
contributions pour améliorer la gouvernance, lutter contre la
corruption, relever  les grands défis, notamment l’organisation des
élections, la sécurisation du pays et l’amélioration des conditions de
vie de la population.
Il a rendu hommage aux députés pour avoir déclaré recevable le projet
de budget défendu par le Premier ministre.
Lisanga ne doute pas que la Commission Economique et Financière de
l’Assemblée  Nationale va améliorer en urgence ce projet de budget
pour donner au gouvernement les moyens de sa politique
Le ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement a
réaffirmé la détermination du gouvernement à conduire le peuple
congolais aux élections dans le délai fixé par l’accord de la Saint
Sylvestre.
«Le gouvernement Tshibala ne ménagera aucun effort pour accorder à la
CENI les moyens nécessaires pour offrir aux Congolais des élections
libres et transparentes », a-t-il souligné,  ajoutant que le projet
budget  est ambitieux parce que le Premier ministre a fait de la lutte
contre la corruption son cheval bataille pour le réaliser
La Commission Economique et Financière de la chambre basse du
parlement congolais a un délai de  7 jours pour procéder au toilettage
de ce projet de budget évalué à près de 7,5 milliards de dollars
américains.
EW

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •