Lions Club Kinshasa Lipopo à la rescousse de « grands brûlés »

0
211

Fidèles à leur crédo consistant à organiser des activités de levée de fonds et à encourager le volontariat pour des actions sociales, les membres du Lions Club Kinshasa Lipopo se sont mobilisés en faveur du pavillon 9 de l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa(HGRK)  destiné à l’accueil de « grands brûlés ». Samedi 10 janvier 2015, ces altruistes ont amené dans leurs gibecières des produits et matériels de prise en charge des victimes des brûlures considérées comme graves en raison de leur étendue, de leur degré, de leur localisation, ou du fait d’un risque de complications jugé important. Dans le lot, il y avait des pinces, des stéthoscopes, des antibiotiques, des produits de pansement, des tensiomètres, des produits d’hygiène de bâtiments, des savons et détergents, etc. 

 

A en croire Boniface Mwamba-Ngoy, président du Lions Club Kinshasa Lipopo, cette initiative est basée sur le volontariat car ce sont les petits gestes des membres, ainsi que des personnes de bonne volonté qui ont permis sa concrétisation. « Nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin, mais continuerons à mobiliser les fonds afin de soulager les douleurs de nos compatriotes…», s’est-il engagé.

Au nom des bénéficiaires, le Dr Vey, médecin chef du service « Brûlologie »,  a remercié ces bienfaiteurs en leur faisant savoir l’étendue incommensurable de leur geste, car « une vie sauvée ne peut jamais être quantifiée ». « Grâce à vos apports, nous allons sauver nos malades actuels, ainsi que ceux qui viendront après. Nous souhaitons vivement que l’État puisse fournir des médicaments pour les personnes brûlées… », a-t-il martelé, avant d’appeler aussi d’autres compatriotes à suivre cet exemple afin d’épauler ce projet que Lions Club pilote depuis 1982.

 

 La famille Mutombo décimée le jour de Nöel

 

Invitée à visiter le pavillon, la délégation de Lions Club Kinshasa Lipopo a pu palper du doigt le travail abattu par cette unité dite de « grands brulés ». Le point culminant de la visite a été sans nul doute, la présentation de la famille Mutombo Ngalamulume, du nom d’un fonctionnaire de l’État, qui a connu un drame particulier le 26 décembre 2014 à Kimbanseke, lorsqu’un incendie accidentel a causé la mort de 3 membres de la famille, alors que 4 autres se trouvent hospitalisés dans cette institution médicale. On a heureusement noté parmi les rescapés, les jumeaux Mutombo âgés de 4 mois actuellement. Faute de moyens financiers, nous avons appris que jusqu’à ce jour, la famille n’a pas encore organisé le deuil de ses membres décédés.

Dans le lot, il convient enfin de noter que les visiteurs ont reçu des explications approfondies sur la phase initiale du patient brûlé qui est ici assimilée à la période s’écoulant entre la brûlure et l’hospitalisation du patient dans un centre de traitement des brûlés.

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •