L’intersyndicale de la Régideso sollicite l’implication du Chef de l’Etat dans la fourniture de l’eau potable

0
58

Au cours d’un point de presse qui s’est tenu hier mardi 5 janvier 2019 à son siège, dans la commune  de la Gombe, l’intersyndicale de la Régideso S.A a demandé au Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de s’impliquer activement pour l’amélioration des conditions de fourniture de l’eau potable. Avec le social comme cheval de batail tout le long de son quinquennat, il doit savoir que si le social est la vie, l’eau potable garantit une longue vie.

            Et, cette amélioration de la fourniture de l’eau potable ne sera possible que si l’Etat Congolais honore toutes ses factures et met fin à la délivrance des autorisations d’exploitation d’eau par des particuliers, qui installent des forages alors qu’ils sont clients de la Régideso S.A. Contrairement à la grogne observée ces derniers jours dans le secteur public, l’intersyndicale de la Régideso demande le maintien en fonction des actuels mandataires de la Régideso,  dont la volonté de stabilisation, de redressement et d’amélioration des conditions sociales des travailleurs est perceptible par tous.                                                                                                                               Yves Kadima

Concerne : Préoccupations des Vaillants Travailleurs de la REGIDESO SA.

L’honneur nous échoit de venir par la présente auprès de votre bienveillante et Haute Autorité, en votre qualité de Président de la République Démocratique du Congo et Chef de l’Etat, vous soumettre ce dont l’objet repris en concerne.

En effet, en notre qualité de syndicalistes et acteurs prépondérants de la société civile appelés à défendre les intérêts de l’entreprise et des travailleurs, il est de notre devoir patriotique et syndical de vous donner l’éclairage nécessaire sur les difficultés inhérentes de son fonctionnement qui constituent les préoccupations des vaillants travailleurs de la REGIDESO S.A.

Comme vous le savez, l’eau c’est la vie, dit-on, la REGIDESO SA est donc une Entreprise très sensible et hautement stratégique au regard de sa mission de produire et de distribuer de l’eau saine à l’ensemble de la Population Congolaise.

Pour permettre à celle-ci de maintenir son exploitation à un niveau optimal, de réaliser des nouveaux investissements devant permettre d’assurer la couverture totale des meilleures conditions d’accès durables à l’eau potable aux Populations Congolaises disséminées dans les 145 territoires de notre Pays, la REGIDESO SA doit disposer des ressources financières conséquentes et sa gestion devait être assurée par des Dirigeants compétents, honnêtes, consciencieux, expérimentés et soucieux du bien-être social des travailleurs et de la Population, comme il en est le cas présentement.

Cependant, l’Abonné État, le plus grand consommateur de l’eau potable produite par la REGIDESO SA, ne paie presque pas ses factures de consommation d’eau des instances officielles. A ce jour, les impayés de cet Abonné État se chiffrent à 237.000.000.000 FC avec une facturation mensuelle moyenne de 7.400.000.000 FC.

 Les Abonnés privés, constitués essentiellement de la Population dont le pouvoir d’achat est assez faible, ne parviennent pas à honorer régulièrement et totalement leurs factures, ce qui justifie l’incapacité des ressources financières issues de la facturation de cette catégorie d’Abonnés de couvrir seules les coûts  d’exploitation de la REGIDESO SA ;

En tant que pouvoirs publics, le Gouvernement qui devrait protéger les intérêts de son entreprise, s’évertue à délivrer les autorisations des forages des puits d’eau aux entreprises ainsi qu’aux particuliers, du reste Abonnés de la REGIDESO SA, en violation flagrante de la loi N° 77/019 du 22/02/1977 qui  interdit à toute personne morale ou physique d’effectuer les forages des puits d’eau dans les périmètres d’exploitation où la REGIDESO SA est capable de fournir de l’eau potable en qualité, en quantité et en pression suffisantes. Cette situation crée la confusion et favorise une fraude importante d’eau potable livrée par la REGIDESO SA ;

Le processus de la réforme qui a lamentablement échoué n’a pas permis à l’Entreprise de disposer des financements et des investissements à la hauteur des besoins de son développement.

S’agissant de la Direction actuelle de l’entreprise : après une année et six mois de gestion, nous pouvons affirmer en toute honnêteté que nous avons découvert en ces derniers, des dirigeants honnêtes, consciencieux, soucieux du bien -être des Travailleurs et de la Population, de la bonne gouvernance et du développement de l’entreprise. Dans leur vision managériale ambitieuse, ils ont réussi à apurer les impayés des salaires, à améliorer le social des Travailleurs, à réaliser plusieurs investissements. D’autres grands projets dont notamment la construction des nouvelles usines de production d’eau potable et de fabrication locale des intrants de traitement d’eau ‘potable, des équipements et matériels d’exploitation, sont en cours de réalisation à Kinshasa tout comme dans les provinces.

De ce qui précède, en votre qualité de Président de la République, soucieux de la bonne gouvernance, du redressement de nos entreprises et du bien-être social des Travailleurs et de la Population, les vaillants travailleurs que nous représentons sollicitent ce qui suit auprès de votre Excellence:

a. L’arrêt du processus de la réforme de la REGIDESO SA dont l’échec est décrié par l’ensemble des Travailleurs;

b. la convocation des Etats généraux de l’eau potable en vue des solutions idoines authentiquement congolaises;

c. Le paiement régulier par le Gouvernement de la République des factures de consommations d’eau potable de l’abonné état (des Instances officielles) par la mise en place d’un mécanisme efficace de paiement consistant à établir un ordre de paiement permanent ;

d. Le retrait par le Ministère de l’Energie et Ressources Hydrauliques des autorisations de forage des puits d’eau délivrées d’une manière anarchique, pour éviter de casser l’élan du redressement de la REGIDESO SA et de l’amélioration des conditions sociales des Travailleurs déjà amorcer, considérant les grands projets d’exploitation et les dossiers sensibles des Travailleurs en cours avec l’accompagnement des Partenaires Financiers.

Nous sollicitons enfin le maintien en fonction de l’actuelle Direction de la REGIDESO SA dont la volonté de stabilisation, de redressement de l’entreprise et d’amélioration des conditions sociales des travailleurs est perçue et soutenue par l’ensemble des travailleurs.

Comptant sur votre sens élevé du patriotisme et votre souci majeur de voir les entreprises du portefeuille sur la voie du redressement, nous vous prions d’agréer, Excellence Monsieur le Président de la République et Chef de l’Etat, l’expression de nos très hautes considérations.

Fait à Kinshasa ;, le 05 février 2019

L’Intersyndical de la REGIDESO SA

1.       Alain Senenge Opamba, SG/Syntreg/PDT/… Syndical

2.       Losambe Fashi Emile SGA/Synatreg

3.       Mwepu Katalayi SGA/Synatreg

4.       Kitene Lumbi, SGA/Synatreg

5.       Booto Ntelenge, SGA/Synatreg

6.       Makadi Eyolo, SGA/Synatreg

7.       Mbembe Kalo PDT, NAT/FSE

8.       Cemba Kanyiku SG/FSE

9.       Musas Zand, PDT Nat/Pressac

10.     Kalenda Mbay, SG/Pressac

11.     Kasongo Muhala, SG/UNTC

12.     Mbolongo Bonkoum, PDT/LINAT

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •