Libération de l’otage espagnol : exploit signé FARDC seules, précise Mende

0
79

Le ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, s’est de nouveau manifesté hier mercredi 14 avril 2010 pour saluer la libération, par les FARDC et sans un quelconque concours extérieur, du touriste espagnol Mario Sarsa, médecin de son état. Une opération commando, préparée et exécutée par des éléments de l’armée régulière, a eu pour théâtre, le mardi 13 avril 2010, une localité située à 150 kilomètres du chef-lieu de la province de l’Equateur. Ce membre du gouvernement a singulièrement insisté sur l’exploit, soulignant au passage qu’ «’il n’y a pas eu de négociations. Sur la base de bons renseignements, une opération de sauvetage a été montée et menée à bien ».

Il s’est réjoui du fait que l’otage a été libéré « sain et sauf ». A en croire plusieurs sources, Mario Sarsa devrait être transféré à Kinshasa d’ici la fin de la semaine en cours.

S’agissant des circonstances de son enlèvement, on a appris que les insurgés Enyele, agissant sous le label du « Mouvement de Libération Indépendante des Alliés » et le commandement d’un certain Ibrahim Mbangana et son fils « Udjani », avaient surpris le médecin espagnol, le jeudi 1er avril, parmi les passagers à bord du bateau M/B « Malaïka » en provenance de Kisangani et en route pour Kinshasa via Mbandaka.

Fizi : toujours le statu quo

Concernant le Sud-Kivu, les huit agents de la Croix-Rouge International kidnappés par les Mai-Mai Yakutumba n’ont toujours pas été relaxés. Les pourparlers se poursuivent entre les preneurs d’otages et des émissaires partis de Bukavu pour la localité de Kasakwa, dans le territoire de Fizi. La difficulté réside essentiellement dans le mutisme des combattants Mai-Mai et leurs chefs, qui n’ont toujours pas exprimé le moindre pouvant permettre le décodage de leurs éventuelles revendications.

                                                                                                                                 Jacques Kimpozo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*