Les «Intrigants» scellent un mariage avec l’Etat

0
69

Fidèle à une vieille tradition, la Compagnie Théâtre des Intrigants organise depuis hier mercredi 6 mai 2015 la 29 ème édition des Journées congolaises de théâtre pour et par l’enfance et la jeunesse « Joucotej ». Une cinquantaine d’écoles de Kinshasa, Bandundu, Kasai, Katanga, Sud Kivu….et des centres pour enfants en situation difficile prennent part à ce festival dont le coup d’envoi a été donné au Zoo. Et avec comme thème principal : l’école, l’enfant et l’environnement. Le ministre Banza qui parraine le festival de cette année s’est fait représenter par le Secrétaire général à la Culture Lutumba. Les spectacles vont avoir lieu chez les Intrigants à Ndjili, au Zoo et à l’Institut Français.

Appelé à prendre la parole, le président des Joucotej et directeur artistique des Intrigants, Valentin Mitendo, a laissé éclater sa joie en affirmant qu’après avoir vainement tenté pendant de nombreuses années à impliquer le gouvernement  à l’organisation des Joucotej, la 29 ème tentative a été concluante, dans la mesure où le ministre  de la Culture a accepté enfin de parrainer l’édition 2015. C’est une nouvelle page des relations entre les «Intrigants» et le gouvernement congolais qui s’ouvre aujourd’hui, a ajouté  Mitendo. Ce festival censé prendre fin le 12 mai 2015 est une fête des enfants, a-t-il indiqué. Il a émis le vœu de voir les Joucotej émarger du budget de l’Etat et remercié leurs partenaires, à savoir, la Wallonie Bruxelles Internationale ; la Fédération genevoise de coopération… pour avoir contribué à  l’organisation de la fête du théâtre pour enfants cette année.

Le Secrétaire général à la Culture, Lutumba, a signalé que le ministre aurait bien voulu être là mais les obligations professionnelles ne lui ont pas permis d’être au Zoo. Banza Mukalay s’est mis en tête l’idée de réhabiliter la culture congolaise avec comme clé la promotion de toutes les disciplines artistiques, a précisé Lutumba. Il a fait savoir que la contribution de l’Etat congolais ne peut couvrir tous les problèmes liés à l’organisation des Joucotej mais les «Intrigants» peuvent compter sur l’implication du patron de la Culture et des Arts pour défendre leur dossier au gouvernement congolais.

Pour cette première journée, CASI/ Ndjili, le CS Avenir, Liziba Théâtre avec la pièce intitulée «  l’école des animaux » ont présenté quelques pièces qui ont régalé l’assistance.

            «Celle que j’attends», «Sommet de la bêtise», «la petite marmite», «identité culturelle», «la toxicomanie»…. sont quelques unes des pièces qui vont être jouées tout au long des Joucotej, édition 2015. Elles ont été conçues par Seringu’Art et Griffe du Katanga, Sycomore Théâtre, Magister Théâtre, Palmier Théâtre…

            Approché par les médias peu avant la fin de l’activité, Valentin Mitendo a indiqué que les Joucotej, édition 2015 ont plusieurs particularités, à savoir l’implication du ministre de la Culture et la présence des enfants de la maternelle au rendez-vous de cette année. En organisant les Joucotej, on a  comme défis : la mobilisation des enfants et des fonds.  Il a dit enfin que les enfants doivent être initiés à la culture dès le bas-âge et avec les Joucotej on tend à le faire. Il a justifié le thème de cette année en insistant sur l’importance de l’environnement dans l’éducation des enfants.

 Jean- Pierre Nkutu

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •