Les CUK dotées d’une unité mobile d’accompagnement et des soins palliatifs

0
99

A l’initiative de l’ONG Pallia Familli, appuyé par IYAD, sur financement de Médecins du Monde et de l’Asbl Benelux Afro Center (BAC), une unité mobile d’accompagnement et de soins palliatifs (EMASP) vient d’ouvrir ses portes aux Cliniques Universitaires de Kinshasa, « CUK ».

            Sa mission est d’administrer, sans exclusive, les soins palliatifs et d’accompagner, dans la dignité et la paix, aux patients en fin de vie souffrant des pathologies chroniques et dégénératives, grâce à un traitement à base des opiacés, principalement la morphine.

            La cérémonie solennelle d’inauguration de cette unité des soins s’est déroulée, dernièrement, au Département de Pédiatrie, à la colline inspirée, en présence, des Docteurs Sampert Makassi et Jephté Bambi et Me Alain Kabemba, respectivement, Président, membre vertébré et Secrétaire Général de l’ONG Pallia Familli, de M. Anselme Mubeneshayi, Président de l’ONG IYAD,  du Médecin Directeur Adjoint des Cliniques Universitaires de Kinshasa, du Directeur Général de l’Ecole de Santé, Dr Désiré Mashinda, et du Coordonnateur de l’EMASP. Etaient également présents :  le Doyen de la faculté de Médecine de l’Université de Kinshasa, le Prof Kayembe, le Chef de Département de Pédiatrie, le Dr Ngiyulu et le Chef de Service d’Hémato-oncologie, le Prof Gini. 

            Coordonnée par le Directeur Général de l’Ecole de Santé Publique, le Prof Dr Mashinda, cette équipe mobile des prestataires des soins palliatifs est composée essentiellement des médecins pédiatres, internistes, oncologues, kinésithérapeutes, psychologues, musicothérapeutes, accompagnateurs spirituels et un nombre important d’infirmiers praticiens spécialisés.

            Dans son mot de circonstance, le Médecin Directeur Adjoint des Cliniques Universitaires de Kinshasa, Prof Bodi, a loué l’initiative de Pallia Familli/IYAD. Et ce, avant de réaffirmer la disponibilité de sa formation médicale d’octroyer dans un proche avenir un espace à Pallia Familli pour la construction d’un bâtiment dédié aux soins palliatifs.

            Pour le Doyen de la Faculté de Médecine, le Dr Jean-Marie Kayembe, a fait observer que « tout homme est candidat potentiel aux soins palliatifs ». Ainsi donc, a-t-il renchéri : « avec l’ouverture de cette unité mobile des soins palliatifs à l’hôpital universitaire de la capitale, on offre une opportunité de recherche pour les étudiants et leurs maîtres celle qui va des soins palliatifs à la médecine palliative ».

            L’occasion faisant le larron, des brevets de mérite, blouses blanches et autres décorations ont été remis aux infirmières et infirmiers prestataires des soins palliatifs pour leur activisme de terrain et engagement au service de leurs semblables. 

            Pour rappel, Pallia Familli, en étroite collaboration avec le RCP/Médias, œuvre pour la libération des soins palliatifs dans toutes les structures de soins en République démocratique du Congo, dans la mesure où leur usage, même à des fins médicales, est limité et difficilement autorisé par la législation congolaise.

M.L.

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •