Les citations à comparaître notifiées hier à Kamerhe, Jammal et Muhima

0
2249

La machine judiciaire s’est officiellement mise en marche dans le cadre du procès attendu de Vital Kamerhe et consorts. Les citations à prévenu ont été notifiées aux intéressés hier à la prison centrale de Makala où ils sont détenus.

         Selon les informations disponibles, il est reproché aux prévenus Samih Jammal et Kamerhe Lwa Kanyingini Vital le détournement de la somme de 48.831.148 dollars américains (quarante-huit millions huit cent trente et un mille cent quarante-huit dollars américains) qui était remise à la société SAMIBO SARL pour l’achat et l’érection de 1500 maisons préfabriquées dans le cadre du projet des logements sociaux au profit de cinq provinces de la République Démocratique du Congo, en l’occurrence celles  de Kinshasa, du Kongo Central, du Kasai Central, du Kasai Oriental et du Sud-Kivu, inscrit au programme de 100 jours initié par le Président de la République. Faits prévus et punis par les articles 21 et 23 du Code Pénal Livre 1er et 145 du Code Pénal Livre II.

         Il leur est également reproché le détournement de la somme de 2.137.500$ US (dollars américains deux millions cent trente sept mille cinq cents) qui était remise à la Société HUSMAL SARL pour l’achat et l’érection de 3000 maisons préfabriquées pour les policiers et militaires de la ville de Kinshasa, toujours  dans le cadre du programme de 100 jours.

         La troisième prévention, s’agissant cette fois de Kamerhe et Muhima Ndoole Jeannot concerne le détournement de la somme de 1.100.000 USDO remis

 Muhima pour le dédouanement  et le transport des maisons préfabriquées.

         La quatrième prévention concerne l’acceptation indirecte par l’intermédiaire de madame Soraya Mpiana qui est sa belle-fille de l’achat à son profit de la concession mesurant 70 mètres sur 100 mètres, située sur la baie Ngaliema, au quartier Basoko, dans la commune de Ngaliema, afin d’abuser de son influence réelle en tant que Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat et superviseur du programme de 100 jours initié par le Président de la République, pour faire gagner a Samih Jammal sous les noms de ses sociétés SAMIBO SARL et HUSMAL SARL les marchés publics de l’achat  et de l’érection de 1500 et 3000 maisons préfabriquées en violation de la procédure d’appels d’offres et seuils fixés par la législation en matière de passation des marchés par voie de gré à gré.                                                     LP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •