Les Carmélites ont fêté les 50 ans du Carmel de Kinshasa

0
313
Les Moniales carmélites déchaussées de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel ont fêté le dimanche 26 août 2012 leurs 50 ans, avec une pensée spéciale pour le glorieux Saint Joseph. La célébration eucharistique a été présidée par le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa. Ce dernier, dès le début de la messe a salué à sa juste valeur les merveilles apportées par la présence de cette congrégation dans le diocèse et  souligné le fait que le petit noyau du départ a porté du bon fruit.
Dans son homélie, tirée de l’évangile de Saint Jean 6 : 60-69, le cardinal Laurent Monsengwo, a donné l’historique de ce carmel. Selon le cardinal, le carmel du Glorieux saint Joseph a été fondé à la demande de Mgr Felix Scalet, premier évêque de Kinshasa, qui voulait dans la capitale un haut lieu de recueillement pour les fidèles catholiques. Mgr Scalet, a dit l’archevêque de Kinshasa, voulait non seulement une communauté de religieuses, mais également un lieu dont des gens de l’extérieur auront besoin pour se plonger dans la prière. 
Le cardinal a signalé que c’est la sœur Marguerite Bataille, première Mère prieure du Carmel du glorieux saint Joseph, fonda ce carmel 400 ans après la mise sur pied par sainte Thérèse d’Avila de la réforme de la congrégation.    
 
Avec les fidèles présents dans la chapelle, le cardinal a rendu grâce au Seigneur pour chacune des grâces apportées par chacune des sœurs carmélites et leur communauté à l’archidiocèse de Kinshasa. Il a rendu hommage aux mères prieures qui ont conduit ce carmel jusqu’à ce jour. 
Pour le cardinal, le dimanche 26 août 2012 était « un jour de joie et de fête. Il n’y a pas lieu de donner prise à la tristesse. Réjouissons-nous avec nos sœurs car leur jubilé d’or est aussi le nôtre. Nous sommes les premiers bénéficiaires de leurs prières dans le diocèse ». Le carmel du glorieux Saint Joseph est situé dans la commune de Kintambo, à côté du grand séminaire Saint Kaggwa et du centre Theresianum. Le carmel compte aujourd’hui 12 religieuses dont 11 professes solennelles qui portent le voile noir et une professe temporaire  qui porte le voile blanc. Aujourd’hui, le carmel a pour Mère prieure la sœur Rosalie Mbalayi.        
 
Jean-René Bompolonga 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*