Les accusateurs ESUNGINDI Nelly et MPEMBE condamnés à 48 mois de prison

0
65

Au moment où le liquidateur NTINI Kapita Mba est transféré à la prison centrale de Makala à la suite d’un mandat d’arrêt provisoire délivré par le Parquet Général près la Cour d’Appel de Matete, le Tribunal de Paix de Ngaliema vient de rendre  un jugement condamnant Mme ESUNGINDI Nelly et M. MPEMBE Wubu Papy à la peine de servitude pénale principale de 48 mois assortie d’une amende de 100.000 Francs Congolais. Le même tribunal ordonne l’arrestation immédiate de ces deux personnes ainsi que la confiscation et la destruction des certificats d’enregistrement Volume Al 417 Folio 175 et Volume AL 371 Folio 174. Il les condamne subsidiairement au paiement de la somme équivalent en francs congolais à 10.000 dollars Us en faveur du citant NTINI Kapita Mba à titre des dommages et intérêts pour tous les préjudices subis. Le Tribunal de Paix de Ngaliema a dit établies en faits comme en droit à leur charge, les infractions de faux en écriture, de stellionat et de dénonciation calomnieuse à l’endroit du liquidateur NTINI Kapita Mba. 

            Cette affaire qui prend une tournure dangereuse est née de la vente illégale et irrégulière effectuée par Mme ESUNGINDI Nelly des biens immeubles de la succession de feu KAKEZ Ekir Nkaz Azama à des tiers sans titre ni droit. Dans la mesure où les titres originaux de propriété se trouvent entre les mains du liquidateur NTINI Kapita Mba qui détient ce pouvoir de par un jugement rendu par le tribunal de Paix de la Gombe à l’issue d’une assemblée générale des autres héritiers, dont les enfants du De Cujus, sa veuve et ses frères et sœurs consanguins, tous majeurs. Depuis le décès du professeur KAKEZ il y a cinq ans, Mme ESUNGINDI Nelly qui habite au village natal dans la province du Bandundu n’ jamais contesté ni réclamé quoi que ce soit. Ce sont ces derniers qui avaient désigné M. NTINI Kapita Mba en qualité de liquidateur pour veiller aux biens immeubles de la succession. Des procurations à cet effet ainsi que les titres de propriété des biens immeubles ont été versés au dossier judiciaire. Bien plus, indique-t-on, le juge du Tribunal de Paix de Ngaliema a été fort édifié par les preuves de stellionat, d’usage de faux et dénonciation calomnieuse à charge de Mme ESUNGINDI Nelly et M. MPEMBE qui sont actuellement sans adresse connue à Kinshasa. Car ce sont eux qui ont procédé à la vente d’un nombre impressionnant des biens immeubles de la succession alors qu’ils ne détiennent ni les titres originaux et encore moins des procurations spéciales délivrées par les cohéritiers. 

            Le comportement pour le moins inattendu affiché depuis quelques temps par Mme ESUNGINDI Nelly et MPEMBE Wubu Papy résulte du fait des pressions  exercées sur eux par les acheteurs pour obtenir la mutation des titres de propriété en leur faveur.  Mais comme les titres originaux se trouvent entre les mains du liquidateur NTINI Kapita Mba, tous les moyens sont mis en œuvre pour le neutraliser, s’est écrié l’un des cohéritiers approché hier lors du prononcé du jugement RP 22.450/I par le Tribunal de Paix de Ngaliema siégeant en matières pénales. Que va-t-il se passer dès lors que d’un côté le liquidateur légal a été écroué à Makala et d’autre part les accusateurs viennent d’être condamnés à 48 mois de servitude pénale principale avec arrestation immédiate assortie des amendes fortes! A suivre.

Castro

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*