Lemba: la PNC opte pour la sensibilisation de proximité contre le Coronavirus

0
23

Autrefois répressive, la police nationale congolaise présente aujourd’hui une autre image en ce qui concerne la lutte contre la Covid en République démocratique du Congo, précisément dans la ville de Kinshasa. En lieu et place de procéder aux interpellations et infliger une amende comme auparavant de 5000 francs congolais à toute personne qui ne porte pas le cache-nez pour se protéger et protéger les autres contre la Covid, la police nationale congolaise vient d’opter pour une sensibilisation dans les rues de la capitale. C’est la situation qui s’observe actuellement dans certains quartiers de la commune de Lemba.

 Mégaphone en main, des éléments de la police nationale congolaise passent d’une rue à l’autre pour demander à la population de respecter les gestes barrières consistant au port correct du cache nez, le lavage régulier des mains ainsi que la distanciation sociale.

            Cette opération est bien perçue par les riverains qui ont estimé que la police qui vit avec la population peut aider l’équipe de riposte en ce qui concerne le respect des gestes barrières.  Il est vrai que la maladie existe mais, au sein de la population, il y a une résistance en ce qui concerne le respect des mesures édictées. Si la police elle-même s’implique dans la lutte contre le Corona virus, elle qui est appelée à faire appliquer la loi en cas de non respect des mesures édictées, peut réaliser les résultats escomptés. Car, elle même va servir d’exemple en portant correctement le cache-nez, qui a tendance a se transformer en «cache- menton».

            A titre de rappel, il est important de signaler que depuis le mois de mai dernier, il s’est observé une montée des cas de Covid à travers la capitale Kinshasa. Cette troisième vague, contrairement aux deux précédentes, est plus virile. Variants indien et sud-africain, la personne infectée ne présente pas nécessairement les signes comme cela était le cas avec les deux premières versions. Pour éviter une situation catastrophique, il est important que chacun à son niveau redouble de vigilance pour se sauver et sauver ses proches.

            Cette opération de sensibilisation faite par la police au niveau de certains quartiers de la commune de Lemba peut aussi s’étendre au niveau des autres communes avec au premier plan, les chefs de rues, de quartier ainsi que les bourgmestres.  En touchant directement la population dans le milieu où elle vit, les résultats escomptés peuvent être atteints. Cette stratégie va non seulement combler les insuffisances de la campagne officielle mais aussi rétablir la confiance entre policiers et population, cette dernière a l’habitude de dénoncer la brutalité des premiers. Il faut parfois savoir faire preuve de pédagogie.

 Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •