L’Egypte octroie un lot de matériels à l’Hôpital général de Référence de Kinshasa

0
208
Hôpital-Général-de-KinshasaAprès la réhabilitation complète des pavillons 12 et 14 de l’hôpital général de référence de Kinshasa ex-Mama Yémo, l’Egypte, à travers son ambassade à Kinshasa, vient d’octroyer à cet hôpital de référence un lot de matériels pour son bon fonctionnement. Remise qui s’est effectuée le samedi 23 janvier 2016 en présence des responsables des deux parties. Constitué d’un appareil d’écographie convexe qui permettra de pendre en charge les malades au niveau de la salle d’urgence de la chirurgie, des bistouris électriques, des aspirateurs qui permettront une bonne prise en charge  des malades au niveau du bloc opératoire, d’un kit très important des matériels et équipements ophtalmologiques composés du microscope opératoire et autres ophtalmoscopes ainsi que des moniteurs multi-paramétriques pour la réanimation, le tout pour un montant d’environ 80.000 dollars américains, ces matériels permettront une prise en charge moderne des patients.
Luku Marius, Directeur Administratif et Financier au sein de l’hôpital général de référence de Kinshasa, a réitéré ses remerciements à l’Agence égyptienne de partenariat pour le développement, organe affilié au ministère des affaires étrangères d’Egypte, qui n’a pas ménagé aucun effort pour répondre à la demande d’une façon prompte. Il a rappelé que l’ambassade d’Egypte à Kinshasa est toujours au chevet du peuple congolais, Il y a de cela deux ans, cette ambassade avait réhabilité les pavillons 12 et 14 de l’hôpital général de Référence de Kinshasa en y mettant même des équipements.
Les matériels  qui viennent d’être remis à l’hôpital permettront aux médecins de travailler dans des conditions d’urgence fiables d’accueil des malades en leur prodiguant des soins appropriés. Par ailleurs, créé depuis 1912, cet hôpital, est un terminal des malades qui, après avoir été ailleurs, y atterrissent au bout du processus. Raison pour laquelle, les équipements modernes s’avèrent nécessaires pour son bon fonctionnement. Luku Marius a par ailleurs demandé non seulement aux partenaires étrangers mais aussi au gouvernement congolais la multiplication de ces gestes afin de permettre à l’hôpital général de référence de Kinshasa de  redorer son image longtemps ternie, lui qui  reçoit quotidiennement la population congolaise ainsi que celle des pays voisins.
Représenté par son consul Ahmed, l’ambassade d’Egypte a confirmé que les relations avec avec cet hôpital ne datent pas d’aujourd’hui. En dehors de la réhabilitation de deux pavillons, plusieurs médecins avaient suivi une formation au niveau de l’Egypte en vue d’apporter une aide à cet hôpital principal de Kinshasa. Car, son pays ne fait pas des projets ni des dons. Il n’agit que lorsqu’il se rend compte que la demande formulée est faite au profit de la population. Il a par ailleurs souligné qu’en dehors de l’hôpital général de référence de Kinshasa, l’Université de Kinshasa, à travers sa faculté de médecine, avait aussi bénéficié d’une assistance égyptienne ainsi que l’hôpital provincial du Nord Kivu.
Yves Kadima
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •