Le spectre du lac Nyos plane sur le Kivu

0
100

Des experts rwandais et congolais en matière d’énergie se penchent depuis hier lundi 25 avril 2011 au Grand Hôtel Kinshasa  sur des  questions pendantes liées à  l’érection d’une centrale  électrique commune à gaz méthane sur le lac Kivu.  L’Union Européenne et l’Agence Française de Coopération, disposées à financer la construction de ce projet conjoint  vont se servir  des termes de référence arrêtés par les deux parties pour passer à la phase des études proprement dites.
En fait,   Rwandais et congolais vont examiner et adopter les termes de référence des études de faisabilité , déterminer avec les bailleurs des fonds les modalités de financement et de recrutement des consultants….

L’Ambassadeur du Rwanda en RDC, Amandin Rugira, le  Secrétaire général au ministère de l’Energie Etienne Nyembo….étaient présents à l’ouverture de cette réunion qui est la troisième du genre.  Un rapport final sera rédigé aujourd’hui à la fin des travaux.

Revenant sur l’historique de cette centrale commune, Etienne Nyembo a fait remarquer que tout est parti du sommet  Kabila- Kagame  en date du 6 août 2009 à Goma, au cours duquel les deux Chefs d’Etat avaient décidé de relancer les activités de la grande commission mixte RDC- Rwanda. Un peu plus tard, les ministres de l’Energie de deux pays étaient tombés d’accord pour la construction d’une centrale commune de 200 MW.

Et le patron de l’administration en matière d’énergie de dire qu’ à ce jour les choses traînent encore. Et pourtant une combinaison d’environ 53 milliards de mètres cube  et 250 milliards de mètres cube de gaz carbonique  dort dans l’eau profonde du lac Kivu.  A la longue, cela risque de créer des explosions du genre de celles connues par les camerounais habitant le  périmètre du lac Nyos  Les quelles explosions peuvent ’endommager l’écosystème du lac et de la sous région en particulier. «Nous devrions accélérer la phase d’exploitation du gaz méthane», a-t-il indiqué.

 

Tests réussis

Peu avant le démarrage proprement dit de la réunion,  les chevaliers de la plume ont approché Amandin Rugira et Alexis Kabuto l’animateur principal de Kubuye Power ( la société d’exploitation du gaz méthane au Rwanda)  pour en savoir plus sur les tests effectués chez eux  en ce qui concerne le projet commun du lac Kivu.

« Les tests effectués au Rwanda datent de 2009 et sont concluants. Nous produisons déjà de l’électricité à faible quantité, à savoir 5 MW. C’est en 2009 qu’on a implanté des plate formes au pays de Kagame », a-t-on entendu..
Pour l’ambassadeur rwandais accrédité en RDC, la lourdeur administrative est la raison principale du retard enregistré jusqu’ici .pour la réalisation de cette centrale. Goma a un sérieux déficit en fourniture électrique. Une fois, ce rêve devenu une réalité, le barrage de Ruzizi 1 et 2 serait soulagé, a renchéri Alexis Kabuto.

 Jean-Pierre Nkutu

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*