Le prof Kibiswa suspend sa grève de la faim

0
70

Après avoir observé une grève de faim pendant sept jours,   suite au non paiement de ses salaires par le gouvernement depuis sept mois,  Naupess  Kibiswa, professeur à l’Institut Supérieur des Techniques Médicales (ISTM/Kinshasa) et  ancien Secrétaire  général du Syndicat des Agents de la Santé (Syncas), a annoncé sa suspension, à la demande insistante de certains chefs des confessions religieuses. Il a dit avoir laissé les décideurs politiques seuls devant leur conscience et devant Dieu, espérant qu’ils vont répondre de manière appropriée à sa situation et à celle de toutes les personnes qui se trouvent dans le même cas.

Le professeur Kibiswa l’a fait savoir au cours d’un point de presse qu’il a tenu hier mardi 12 mai 2015, au siège de la Société civile/Forces vives de la RDC, dans la commune de Gombe. Retraçant les faits, il a expliqué que tout avait commencé vers la fin du mois d’août 2014, à son retour au pays avec le « Doctorat en Analyse et Résolution des Conflits ».

Après des démarches entreprises et des formalités remplies pour réintégrer l’ISTM/Kinshasa, il était surpris de constater que son nom n’était plus aligné par la direction de paie, sous prétexte qu’il serait sur la liste signée par le Premier ministre et reprenant les noms des professeurs fictifs.

Par ailleurs, il a rappelé le suicide de son camarade Jean Pierre Timboiza, Secrétaire exécutif adjoint du Syncass au Sud Ubangi, en date du 9 mai 2015, pour non paiement de sa prime de risque suite à la manipulation des listes de paie. Et  le sit-in organisé par des docteurs à thèse, le 11 mai 2015, au niveau de la primature pour les mêmes causes.

    Perside DIAWAKU

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •