Le Palu en état d’alerte

0
38

Annoncée initialement pour le samedi 5 mars, la marche pacifique du Parti Lumumbiste Unifié (Palu) a finalement eu lieu le samedi 12 mars.
            Trois points de rassemblement des militants ont été constitués pour cette marche dont le point de chute était la place du Cinquantenaire, sur le Boulevard Triomphal.
            Il s’agit de la 7ème rue/Limete pour les militants des communes de l’Est de la capitale; de la place Yolo-Ezo pour ceux des communes de Ngaba, Makala, Kalamu, Mont Ngafula, Lemba, et de Bandal Moulaert pour les membres du parti habitant l’Ouest de Kinshasa.
            Ministres membres du Palu, cadres et militants du parti…tous ont participé à la marche.
 
            A titre d’illustration, les ministres des Mines Martin Kabwelulu, du Budget Jean Baptiste Ntahwa, des Transports et voies de communication Laure Marie Kawanda, tout comme le vice-ministre de l’Intérieur Georges Zuka ont tous participé à la marche.
Par ce geste, ils ont voulu adresser un message à la base du parti, celui du respect des consignes et autres mots d’ordre de la hiérarchie du parti. Un message déjà entendu si on tient compte de la participation des militants à la marche de samedi.
            Au point de chute, le porte-parole du Palu Godefroid Mayobo a lu à l’intention des militants le message du Secrétaire général et chef du parti.
Cette marche dite de protestation poursuivait trois objets, selon le message d’ Antoine Gizenga.
            Premièrement, le Palu proteste contre la violence politique qui, selon ses propres termes, semble revenir encore dans l’espace politique congolais avec risque de remettre en question la paix obtenue au prix des sacrifices de nombreux compatriotes. Allusion faite à l’attaque de la résidence du chef de l’Etat le dimanche 27 février 2011.
            Le deuxième volet du message souligne l’opposition du Palu au recours aux armes comme mode d’accession au pouvoir politique. Un rappel qui revêt toute sur l’importance au moment où le pays est résolument engagé dans la voie de la consolidation de la démocratie et de la paix par la mise en œuvre du processus électoral avec notamment les élections de 2011-2013.
            Enfin, le troisième volet du message du chef du Palu stigmatise l’insécurité sous toutes ses formes.
            « Le Palu dit solennellement NON à toute forme de violence, à la guerre, à l’effusion du sang des Congolais, à la déstabilisation des institutions républicaines démocratiquement établies, au retour à des institutions illégitimes et à la remise en question de l’élan de construction et de reconstruction de la RDC ».
            Pour conclure, le Parti Lumumbiste Unifié adresse une sévère mise en garde à tous ceux qui ont des velleités de retourner  à l’ordre ancien et souligne qu’il reste en état d’alerte face à cette dangereuse dérive et exhorte le peuple congolais à barrer la route à tous ceux qui seraient tentés par de telles aventures ».
 
Dominique Mukenza    

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*