Le nouveau plan des humanitaires pour les vulnérables de l’Est

0
39

La Communauté humanitaire en RD Congo a présenté,  jeudi 8 juillet 2010 à la villa 89 de l’immeuble du Système des Nations Unies à Gombe, son nouveau plan  humanitaire dénommé « Réponse Rapide aux Mouvements de Population »(RRMP).

En effet, sous la conduite de Richard Dackam-Ngatchou, les acteurs humanitaires ont indiqué que le RRMP est à la fois un projet de contingence qui prévoit le prépositionnement des stocks et le préfinancement des partenaires ONG. Il s’agit aussi un mécanisme de veille humanitaire avec plus de 440 évaluations multisectorielles en 2012 et des réseaux d’alertes dans les provinces de l’Est. C’est enfin une capacité de réponse multisectorielle d’urgence dans le domaine de l’eau, hygiène et assainissement, biens non-alimentaires, et éducation.

En clair, l’objectif du RRMP est de contribuer par l’amélioration des conditions de vie générale, à la réduction de la mortalité et de la morbidité d’un groupe de personnes placées en situation de vulnérabilité aigue suite à un mouvement de population (de placement /retour) lui-même étant le résultat direct d’un conflit armé et/ou d’une catastrophe naturelle. Le RRMP s’inscrit donc dans l’objectif stratégique 3 du Plan d’action humanitaire 2010 : « Assister/Protéger les personnes déplacées-retournées et leurs communautés d’accueil ».

Visant à maintenir une capacité d’évaluation et de réponse rapide aux besoins urgents de populations vulnérables, le RRMP intervient en faveur de plusieurs cibles. Parmi lesquelles, les populations déplacées/retournées depuis moins de 3 mois ou accessibles depuis moins de 3 mois et dont le mouvement est le résultat d’un conflit armé ; les populations d’accueil vivant dans les zones affectées par un mouvement de population déplacées avec pour conséquence l’augmentation de leur degré de vulnérabilité ; les populations retournées depuis moins de 12 mois présentant des vulnérabilités aiguës liées aux conditions de leur retour ; les gens affectés par des catastrophes naturelles de moyenne et grande ampleurs telles que les inondations, les glissements de terrain et érosions majeures, tempêtes et ouragans majeurs, etc. 

Réponses envisagées en 2010

Le RRMP étant un programme de contingence, le volume d’assistance est dimensionné en fonction des scénarii identifiés dans le Plan d’action humanitaire. Dans ce cadre, il a été planifié d’assister plus de 1,7 millions de personnes (de manière cumulative) en eau et assainissement, biens non-alimentaires et éducation.   

Concernant les biens non alimentaires, l’on apprend qu’environ 108.000 kits seront distribués et 53.250 ménages assistés grâce aux foires pendant l’année 2010, soit un total d’environ 844.000 bénéficiaires. Pour ce qui est de l’eau, hygiène et assainissement, environ 807.000 personnes bénéficieront de ces activités qui consistent à la construction de latrines familiales et de coins laverie (67.000 bénéficiaires), l’aménagement des puits (26.640 bénéficiaires), la construction de points de chloration et de potabilisation, la distribution de kits de cholera. Enfin, au sujet de l’éducation, le RRMP a permis, depuis le début de 2010, la distribution de plus de 30.000 kits, la formation de plus de 76 enseignants et plus de 12.000 enfants ont reçu des kits éducation. Par ailleurs, il envisage d’assister 9.600 élèves avec la construction des salles d’urgence, 27.200 élèves avec des programmes de rattrapage scolaire et 13.000 avec du soutien scolaire.

Notons que les partenaires de ce programme sont : OCHA, UNICEF, AVSI, IRC, USAID, CIDA, ECHO, CERF, NRC, etc.

Aminata Batita Moreira et Théthé Ntumba

( Stagiaires IFGC )   

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*