Le ministre du Budget consulte ses collègues

0
40

Visibilité, lisibilité, traçabilité, efficacités, tels sont les maitres mots de la réunion interministérielle présidée  lundi 7 mars 2011, par Jean-Baptiste Ntahwa, ministre du budget dans son cabinet de travail avec ses collègues et les délégués des autres institutions de la république concernés par le processus de  la passation de marchés publics en Rd Congo pour le rendre efficient. 

 Les cogitations de participants à cette rencontre ont  tourné autour de trois points essentiels. Notamment la discussion sur l’arrêté ministériel qui doit nommer dans les tout prochains jours  les membres de la cellule de gestion de projets et les marchés publics ; la mise en place des membres de la commission de passation de marchés publics et du secrétariat permanent ainsi que  d’une  autorité de régulation de  marchés publics en Rd Congo.

 S’agissant du premier point,  le patron du budget a informé les participants  de la mise en place de dix cellules pilotes qui seront installées d’ici le 15 mars 2011 à la direction  générale des marchés publics au sein de son ministère. Ces dix premières cellules expérimentales auront pour mission pendant un an de gérer la passation de tous les  marchés. Cependant, Jean-Baptiste Ntahwa a annoncé que ces cellules  disposeront de pouvoir pour gérer les marchés de tous les ministères phares et toutes les institutions de la République. Dans leurs attributions, ces cellules seront aussi chargées d’élaborer  le marché, attribuer et assurer le suivi de l’exécution de celui-ci.    Parmi les ministères concernés, il y a entre autres le Vice premier-ministère  en charge de l’Intérieur et sécurité, la santé, le portefeuille, infrastructures, travaux publics et reconstruction, agriculture, énergie, budget, Epsp, Environnement, conservation de la nature et tourisme ainsi que d’autres institutions dont l’Assemblée nationale.
 Quant aux membres de  membres de la commission de passation de marchés publics et du secrétariat permanent, ceux-ci viendront de cadres et agents de l’Etat  ayant une expertise éprouvée dans le domaine d’adjudication de marchés.
 Enfin, l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) comme il en existe dans d’autres secteurs de la vie aura pour mission de  faire la police du marché, instance de recours en cas de réclamation et d’arbitrage. Signalons enfin que de tous les ministres attendus, seul Maker Mwangu était présent, les autres ministres ont envoyé leur délégués. 
A.Vungbo
    

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*