Le ministre des PT-NTIC a visité le QG de la police

0
42

 Après la rencontre de vendredi 27 juillet avec le commissaire général de la police nationale et les représentants des opérateurs GSM, au cours de laquelle il a été décidé de mettre à la disposition de la population des numéros verts, le ministre des PT-NTIC Tryphon Kin-Kiey Mulumba a effectué le mardi 31 juillet  une visite au quartier général de la police nationale, situé dans l’enceinte de l’Inspection provinciale de la police ville de Kinshasa.
 Une séance de travail a été immédiatement ouverte. Elle a réuni les experts des opérateurs GSM et de la police nationale.
Le procès-verbal de la séance de lundi leur a été remis.

 Il ressort de celui-ci que dans l’état actuel des équipements de la police, le délai d’une semaine pour la mise en service du numéro vert n’est pas tenable si l’on veut étendre les capacités de la PNC et éviter la congestion.
 S’agissant des appels, les experts ont retenu le principe des appels avec SIM connectée ou non connectée, activée ou désactivée. Ils ont estimé que pour l’étendue de la couverture, le système ne bloquera pas les appels d’urgence venant de l’intérieur du pays, dans la mesure où un appel d’urgence est par définition transmis en temps réel, immédiatement après son émission et sans traitement.
 A l’occasion, la question du dimensionnement du call center a également été évoquée au cours de la réunion par les experts. Et ces derniers ont estimé que, partant d’une base de 10 millions de personnes comme public cible, le flux qui serait d’environ 100.000 appels par jour exigerait 210 agents en permanence.
 Concernant le support de connexion, ils ont souligné que les besoins du call center exigent que chaque opérateur déploie un lien physique par faisceau hertzien de 120 canaux.
 Enfin, ils ont conclu que le nouveau timing pour l’opérationnalisation du numéro vert dépendra de l’urgence que la police accordera à la commande et l’installation des équipements.  

Dom

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*