Le HCR a rapatrié 27 réfugiés congolais vivant en Tanzanie

0
70

 27 réfugiés congolais vivant en Tanzanie sont arrivés, le lundi 28 février 2011, au poste frontalier de Kamvivira, à Uvira, au Sud-Kivu, après un voyage routier de six heures en passant par le Burundi, signale un communiqué parvenu hier à notre rédaction.
 Le même document signale que le rapatriement des réfugiés congolais à partir de la Tanzanie vers la Rd Congo avait été suspendu en octobre 2009 suite aux conditions sécuritaires qui s’étaient dégradées dans les territoires de Fizi et d’Uvira, principales zones de retour de ces derniers.
 La reprise du rapatriement est consécutive à la 5ème réunion du groupe de travail technique et de la Commission Tripartite entre la Rd Congo, la Tanzanie et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) qui s’est déroulée du 1er au 3 février 2011 à Kinshasa ; et à la volonté affichée des réfugiés de rentrer chez eux. Cette réunion a permis de faire le point sur la situation dans les zones de retour des réfugiés dans la Province du Sud-Kivu et d’harmoniser les points de vue sur la reprise effective des convois organisés par le HCR et ses partenaires.
 Quelques mois plus tôt, les représentants des réfugiés s’étaient rendus dans les territoires d’Uvira et de Fizi, en mission d’évaluation afin de se faire une idée objective de la situation qui prévaut et de décider en toute connaissance de cause, de l’opportunité de leur retour.
 Partis du camp de Nyarugusu en Tanzanie, les 27 réfugiés étaient accompagnés par un représentant des autorités tanzaniennes et chaleureusement accueillis par leurs familles, amis et connaissances ainsi que par les autorités locales et le HCR.
 Entre 2005 et 2009, le HCR a organisé le retour d’environ 65 000 réfugiés congolais dans leur pays à partir de la Tanzanie. A ce jour, quelque 60 000 réfugiés congolais résident encore en Tanzanie et attendent d’être rapatriés dans la sécurité et dans la dignité, indique le communiqué du HCR.
 La Rd Congo a intérêt à rassurer les réfugiés ayant manifesté le désir de rentrer au pays pour cesser d’être le plus « grand exportateur » des réfugiés dans al sous-région.
JRB

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*