Le Gouvernement pense à planifier ses dépenses

0
66

Initié par les ministères du Plan et du Budget et financé par le PNUD, un atelier de sensibilisation sur la planification stratégique et le processus de mise en œuvre des Cadres des dépenses à moyen terme (CMDT) s’est déroulé au restaurant la Fleur dans la commune de la Gombe le vendredi 9 juillet 2010. A l’ouverture des travaux, les ministres Olivier Kamitatu du Plan et Ntahwa du Budget, ainsi que le directeur pays du PNUD, Adama Guido étaient présents. 

            Cet atelier est l’une des activités prévues dans le programme de travail pour le renforcement d’instruments de cadrage macroéconomique et la construction d’un modèle de cadrage budgétaire, et d’aide à la budgétisation des programmes d’actions prioritaires (PAP) pour la mise en œuvre des CMDT et la préparation du Budget de l’Etat 2011.

            Selon le secrétaire général du ministère du Budget, ce programme s’inscrit aussi dans le cadre de l’assistance technique au gouvernement de la RD Congo, à travers les ministères du Plan et du Budget, pour l’opérationnalisation de la deuxième génération de la Stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté (SCRP) intégrant les objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Par ailleurs, a dit le secrétaire général, le programme s’inscrit également dans le vaste plan des réformes des finances publiques du gouvernement congolais.

            Le tout vise à renforcer les capacités techniques des cadres nationaux impliqués dans le processus de planification et de budgétisation, à une maîtrise des liens dynamiques entre le cadre macroéconomique et le cadre budgétaire d’une part, et d’autre part entre les choix de dépenses et les stratégies sectorielles et/ou nationales ; à mettre en place et/ou renforcer les instruments de cadrage macroéconomique et budgétaire au niveau central (modèle de cadrage macroéconomique et CMDT central) et sectoriel (PAP et CMDT sectoriel) ; élaborer le cadre macroéconomique, le CMDT global et le sectoriel pour la période 2011- 2015 pour orienter la préparation du budget 2011, ainsi que les rapports y relatifs.

            A l’issue de ce programme qui va jusqu’au mois d’août 2010, les cadres des différents ministères et structures étatiques devront disposer des capacités techniques renforcées pour le cadrage économique et budgétaire, et de programmation et budgétisation des actions ministérielles ; d’instruments de cadrage macroéconomique et budgétaire au niveau central ; du projet de cadre macroéconomique, du CMDT global et des PAP et CMDT sectoriels pour la période 2011- 2015.

            Prenant la parole à cette occasion et soulignant le fait que le gouvernement ait décidé de réaliser un DSCRP 2 pour couvrir la période 2011- 2015, le directeur- pays du PNUD, Adama Guido a salué la volonté politique d’inscrire la planification des actions dans un processus de long terme. Cet atelier, a-t-il dit, constitue le point de départ de ce travail. Il a signalé que l’appui du PNUD s’inscrivait dans la continuité de l’action entamée depuis plusieurs mois.

            « Nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers. Il nous faut poursuivre un cadrage macroéconomique serré. Nous ne devons pas relâcher l’effort. Nous avons l’occasion de donner un nouvel horizon à notre pays », a dit le ministre du Plan. Il a invité les participants à mettre du sérieux dans ce travail et espère obtenir un dialogue beaucoup plus riche avec les partenaires au développement à l’issue de ces rencontres.

            Pour le ministre de Budget, l’effacement de la dette de la Rd Congo doit être orientée vers une gestion axée sur les résultats. Il a formulé le vœu de voir le budget 2011 refléter la planification sectorielle. 

Jean- René Bompolonga

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*