Le gouvernement des États-Unis annonce l’octroi de 3 millions de dollars supplémentaires pour lutter contre le COVID-19 en RDC

0
56

Le développement d’une population congolaise en bonne santé et prospère est un pilier clé du Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité (PP4PP) conclu par les États-Unis et la République démocratique du Congo (RDC). Pour soutenir cet objectif, les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont engagé un montant initial de 3 millions de dollars pour leurs activités relatives au COVID-19 en RDC, afin de soutenir la prévention, la préparation et la riposte, y compris certaines activités régionales. Ces ressources seront utilisées pour soutenir les équipes d’intervention rapide et la surveillance des maladies, préparer les établissements de santé à prévenir les infections chez les travailleurs de la santé et fournir un appui technique aux laboratoires. Cette somme porte à 17,4 millions de dollars l’appui total des États-Unis à la riposte au COVID-19.    Depuis début janvier, le personnel des CDC à Kinshasa aide la RDC à se préparer et à riposter à la pandémie du COVID-19. Cette assistance comprend les actions suivantes: 

– Soutien à l’élaboration du plan national de préparation et de riposte au COVID-19 – Fournir un soutien technique quotidien aux commissions nationales d’intervention – Soutenir l’élaboration d’un plan national d’essais en laboratoire pour le COVID-19 – Soutenir l’élaboration d’un protocole thérapeutique national pour le COVID-19 – Fourniture de matériel de vidéoconférence aux commissions nationales d’intervention pour le COVID-19 – Conduire des formations virtuelles sur le COVID-19 pour préparer les prestataires de services cliniques  – Élaboration de plans d’urgence pour protéger les populations vulnérables, notamment les personnes vivant avec le VIH

– Fournir une assistance technique sur les opérations d’urgence, les opérations de laboratoire, la prévention et le contrôle des infections, la communication des risques et l’engagement communautaire et la surveillance des maladies.

              L’objectif de la riposte sanitaire mondiale des CDC au COVID-19 est de limiter la transmission inter-humaine et de minimiser l’impact mondial du COVID-19 grâce à un partenariat avec la RDC et d’autres pays et partenaires non gouvernementaux clés pour atténuer les vulnérabilités et les lacunes en matière de préparation. 300 millions de dollars ont été autorisés pour la riposte mondiale des CDC au COVID-19, comme l’a approuvé le Congrès dans la loi de crédits supplémentaires pour la préparation et la riposte aux coronavirus. 

              Ce financement s’appuie sur les investissements de longue date des États-Unis en RDC et dans le monde entier pour lutter contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, éradiquer la polio, se préparer à la grippe et à d’autres maladies pandémiques et renforcer les systèmes de santé locaux.

              Les investissements américains visant à améliorer la sécurité sanitaire ont jeté les bases d’une préparation rapide et efficace aux menaces émergentes, notamment l’actuelle épidémie de coronavirus. Les États-Unis ont fourni à la RDC plus de 1,6 milliards de dollars en aide sanitaire depuis l’an 2000 et plus de 500 millions de dollars pour appuyer la réponse actuelle au virus Ebola dans l’est de la RDC. Nous voulons aussi concrétiser la vision du président Tshisekedi visant à créer une institution congolaise équivalente aux Centres américains de contrôle et de prévention des maladies pour tirer profit de l’expertise considérable de la RDC en matière de riposte aux épidémies. 

Pour plus d’informations sur le COVID-19, veuillez consulter le site https://www.cdc.gov/covid19

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •