Le CRGM a tenu ses premières journées scientifiques

0
128

« Je suis satisfait de la tenue des premières journées scientifiques parce qu’il y a eu une participation dynamique des experts des ministères des Mines, des Hydrocarbures ainsi que des universités sur un sujet d’actualité, celui de l’exploration minière », a déclaré lundi 30 janvier 2012 au Phare le professeur Valentin KandaNkula, directeur général du Centre de recherche géologique et minière (CRGM).
Compte tenu de la réussite de ces premières journées, le directeur général de CRGM compte « organiser prochainement des journées scientifiques combinées avec des journées portes ouvertes pour permettre au public de comprendre comment le CRGM travaille ».
Organisées du 25 au 26 janvier 2012 au CRGM,  ces premières journées scientifiques avaient pour thème général « Exploration des ressources minérales en Rd Congo ». Comme recommandations de ces travaux, il convient de signaler entre autres le renforcement des capacités de recherche et de l’expertise des cadres scientifiques de CRGM, la disponibilité des moyens financiers pour soutenir les campagnes d’exploration géologique et la promotion d’une plus grande synergie entre les institutions congolaises impliquées dans l’exploration géologique et minière, le CRGM les ministères des Mines et des Hydrocarbures et les universités.

Sur le thème retenu par le CRGM, à l’ouverture des travaux le directeur général de CRGM avait déclaré : « Nous avions qualifié ce thème de fédérateur parce qu’il interpelle toutes les composantes de l’ensemble du secteur géologique et minier de notre pays. En effet l’exploration des ressources minérales se trouve tout à fait en amont de l’exploitation minière. Ce thème est un point de convergence pour tous les opérateurs tant publics que privés du secteur géologique et minier. Il renforce par ailleurs cette synergie existante ente le ministère des Mines et le CRGM ».
Il estime que vue sous cet angle, « l’exploration géologique constitue pour notre pays un défi majeur à relever tant du côté public que privé. C’est une composante essentielle du plan directeur de recherche géologique et minière ; ce dernier étant un volet capital du plan minier ».
Pour le professeur Valentin KandaNkula, « menée correctement et selon les règles de l’art, l’exploration géologique apporte à l’Etat propriétaire du sol et du sous-sol, des informations pertinentes pour la mise en valeur de notre patrimoine minier ».

Etant donné l’immensité du pays et les moyens limités dont dispose l’Etat, le directeur général de CRGM estime « qu’il importe de procéder méthodiquement en prenant en compte pour l’exploration géologique les régionsà haut potentiel minier et de ce fait présentant un intérêt économique. Il importe de signaler que l’irruption de nouvelles technologies de l’information constituent à l’heure actuelle un appui et un apport indéniable à l’exploration géologique et minière ».
Toujours à l’ouverture des travaux, le ministre de la Recherche scientifique, Pierre Bokole, a déclaré « qu’à l’heure actuelle, le constat qui se dégage est que la RDC reste malgré tout, au plan géologique, un pays sous exploré eu égard à son immensité et à l’extrême diversité de ses ressources minières. D’où la pertinence et le caractère actuel  du thème choisi par le CRGM pour ses journées scientifiques ».

Il a poursuivi en affirmant que « pour un pays a vocation minière comme le nôtre, la recherche géologique en général et l’exploration géologique en particulier, constituent un soubassement pour l’expansion harmonieuse du secteur minier. Elles conduisent à la cartographie géologique et à l’inventaire des ressources minérales. Le caractère transversal de notre ministère par rapport aux différents ministères impose des synergies afin de soutenir le développement de chaque secteur par la science ».

Plusieurs experts ont pris la parole durant cette rencontre pour mieux cerner le thème. C’est le cas du Dr ZanaNdotoni du Centre de recherche en géophysique qui a parlé de « la contribution des méthodes géophysiques dans l’exploration géologique et minière » ou du Pr Dr Valentin Kanda Nkula qui livré « les grands axes du programme décennal du CRGM de 2012 à 2021 »

Jean- René Bompolonga

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*