Le comité des parents dénonce des détournements des fonds

0
102

Ce qui passait auparavant pour un canular, apparaît aujourd’hui comme un scandale qui éclabousse les gestionnaires du Collège Saint Pie X, une école catholique privée de la paroisse du même patronyme créée grâce investissement des fidèles catholiques de Ngiri-Ngiri.

Dimanche dernier, à la réunion organisée par le comité des parents, deux points importants ont été abordés. Il s’agit des démarches menées par l’actuel comité des parents arrivé fin mandat, l’évaluation des actions entreprises par cette structure et la collaboration difficile avec les gestionnaires de l’école.

Outre les parents, le préfet, le directeur des études et le conseiller pédagogique, assistaient à cette rencontre.

Le président du comité des parents n’a pas manqué de déplorer l’absence criante du curé de la paroisse, de son vicaire et des gestionnaires du Collège Saint Pie X à qui il avait pourtant remis des invitations.

Faisant le bilan de son mandat de deux ans, le président du comité des parents a reconnu que la collaboration entre sa structure et les autorités religieuses de la paroisse a été difficile, tandis qu’avec les enseignants, tout allait au mieux.

Le vicaire gestionnaire de l’époque muté dans une autre paroisse, avait instauré une gestion qu’il a qualifiée d’opaque, parce qu’il ne rendait pas compte au comité des parents de l’exécution des dépenses. Il ignore même le taux des émoluments des enseignants et a été surpris de constater que d’autres frais scolaires ont été exigés aux parents. Notamment des frais pour le bureau du gestionnaire, des rames des papiers duplicateurs, des frais pour le chef de division provinciale de l’EPSP, gonflant ainsi les frais divers.

Le responsable du comité des parents ne comprend pas comment l’ancien vicaire gestionnaire a écarté de la gestion courante, le préfet qui assurait avec transparence, l’exécution des dépenses. C’est à la suite des difficultés de trésorerie qu’il est parvenu à découvrir un premier détournement de 14.000 dollars, la multiplication des inscriptions de nouveaux élèves en cours d’’année scolaire et l’existence d’une comptabilité opaque. Les caisses sonnaient creux. Les enseignants et le personnel administratif connaissent des mois de retard de paiement de leurs salaires. Quand le scandale a éclaté, a martelé le président du comité des parents, une caissière s’est volatilisée avec des fonds de l’école. Il a regretté le fait que  l’ancien vicaire gestionnaire qui avait empoché 14.000 dollars, a été muté pour une autre paroisse.

Au nom des parents d’élèves, il a saisi par lettre missive, l’archevêque de Kinshasa, la coordination de l’enseignement catholique à la          2ème rue Limete, le ministre de l’EPSP, le gouverneur de la ville et le chef de division provinciale de l’ESPS. C’était, a-t-il soutenu, pour dénoncer le détournement des fonds, mieux la gestion calamiteuse du Collège Saint Pie X qui est un investissement entièrement consenti par les paroissiens, aujourd’hui écartés de la sa gestion pour des intérêts inavoués.

Seule réaction enregistrée, a fait savoir le responsable du comité des parents, celle de l’ancien vicaire gestionnaire qui l’a appelé pour présenter ses excuses et faire la réconciliation des comptes.

De cette rencontre, rien n’a été dit aussi bien sur la restitution de la somme de 14.000 dollars, que des autres fonds dilapidés au détriment de l’école par Mlle Odile qui s’est volatilisé dans la nature ?.

Aujourd’hui, les conséquences désastreuses de cette gestion sont là. Les élèves de la 3 ème littéraire et ceux de la 3 ème commerciale occupent une même salle de classe, sans que l’on sache comment assurer séparément les cours d’option pour les uns et les autres. Le préfet et certains enseignants écartés de la gestion, le fonctionnement de l’école laisse à désirer.

Dans aucune école secondaire de la ville de Kinshasa, on a assisté à ce genre de cohabitation. Pire, les paroissiens continuent à contribuer pour la construction de cette école érigée en étage. Mais, les autorités religieuses de la paroisse ne leur reconnaissent pas un droit de regard sur cet investissement.

A l’issue de son intervention, le président du comité des parents s’est excusé des failles de sa structure et de son bilan pas assez prometteur, avant d’annoncer la date de la prochaine réunion et d’accorder la parole aux parents.

Ces derniers ont dans l’ensemble fustigé la gestion calamiteuse du Collège Saint Pie X qui se caractérise par la perception des frais scolaires autres que ceux convenus avec leur comité, des frais de fournitures scolaires ( tenue de gymnastique, journal de classe, cravate, insigne, …) dont certaines ne sont jamais livrées. Nombreux se sont interrogés sur la nature juridique de ces écoles de paroisses. Sont-elles des écoles privées catholiques, des écoles diocésaines, des écoles affiliées au réseau des écoles conventionnées catholiques ?

En outre, ils ont dénoncé le système de syllabus et des centaines des photocopies instauré par certains enseignants affairistes, les frais de cours supplémentaires, la saleté dans la cour de l’école, et l’indiscipline généralisée.

Pour terminer, les parents attendent, dans le cadre de la tolérance-zéro, que des comptes soient exigés aux détourneurs des fonds du Collège Saint Pie X et que la gestion soit restituée à l’ancien préfet qui a fait preuve de bonne gestion.

Deux jours après  cette réunion, nous avons tenté de rencontrer les autorités religieuses pour avoir un autre son de cloche. L’abbé gestionnaire a, après un moment d’hésitation, accepté de répondre à nos préoccupations.

                                  J.R.T.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*