Le Collectif des Cadres de l’UDPS/Extérieur ravive la flamme de l’espoir

0
215

Le devoir d’un vrai patriote est de veiller aux intérêts de son pays, où qu’il se trouve. Il en est de même pour les membres des partis politiques qui ont eux aussi des devoirs et des obligations. Ils doivent par exemple défendre les couleurs de leurs partis, veiller à leur stabilité, à leur unité. Ils aident le parti à arriver au pouvoir et à le conserver. Telles sont les raisons pour lesquelles, les cadres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) réunis au sein du Collectif des Cadres de l’UDPS Extérieure; ont décidé de lancer un vibrant appel à tous les membres de l’UDPS. Ces cadres invitent tous les membres à l’unité et à la cohésion, afin de poursuivre la lutte des pères fondateurs de leur parti pour l’avènement d’un véritable État de droit au Congo.

         Il est un fait indiscutable qu’au sein du parti cher à Etienne Tshisekedi, règnent la course aux postes, l’incompréhension entre certains dirigeants et militants, la fronde de certains cadres opportunistes, etc. Bref, un contraste frappant avec la vision des pères fondateurs. Et pourtant, c’est l’un des partis avant-

gardistes de la République qui a longtemps lutté pour la paix, la justice sociale, la démocratie et qui a fait de l’Etat de droit son cheval de bataille. Cet état des choses préoccupe les cadres et membres de l’ UDPS du pays comme de l’extérieur.             

        Pour le Collectif des Cadres de l’UDPS Extérieure, seules l’unité, la cohesion des membres et la poursuite de la vision des pères fondateurs pourront sauver le parti.                                                                                  Dorcas Nsomwe

APPEL AUX VAILLANTS COMBATTANTS ET MEMBRES DE L’UDPS DE TOUS BORDS 

Chers camarades de lutte, la Patrie souffre     

Tous les observateurs politiques, économiques et sociaux sont extrêmement pessimistes quant à l’avenir la République Démocratique du Congo. La corruption qui gangrène le pays comme un cancer depuis plusieurs décennies n’a jamais été aussi virulente hier qu’aujourd’hui.   

Le volontarisme affiché dans les discours du Parti ne permet pas à lui seul de réparer la fracture sociale entre le pouvoir et le peuple. Le changement promis pour mettre un terme à l’insécurité grandissante dans le pays, aux viols et massacres récurrents, aux incursions répétées des armées étrangères, à la mauvaise gestion de la crise sanitaire, etc. demeure encore un vœu pieux.  

Le Parti va mal   

L’image et la gestion du Parti ne correspondent plus aux engagements pris par ses fondateurs vis-à-vis du peuple congolais. Au contraire, ‘’Le peuple d’abord’’ est relégué aux oubliettes.     

La solidarité propre à son projet de société a cédé la place à l’égoïsme de ses cadres. Morcelé et affaibli, le Parti est miné par des querelles partisanes. En appelant avec insistance à l’unité du Parti, Etienne TSHISEKEDI semble avoir prêché dans le désert.   

Le serment de l’UDPS   

En dépit de ce sombre tableau, la flamme de l’UDPS ne devra pas s’éteindre à cause des erreurs de certains de ses membres. Le parcours élogieux d’environ 40 ans de lutte du Parti garde encore une place de choix dans la mémoire collective.     Le serment de l’UDPS, de ses fondateurs et de ses martyrs, est et restera toujours la poursuite des aspirations profondes de notre peuple afin de sauver la Patrie et le Parti en danger.    

La poursuite du Combat   

Le Collectif des Cadres de l’UDPS Extérieure exhorte tous les membres et sympathisants du Parti à ne jamais baisser les bras.   

Le Collectif leur lance un vibrant appel à poursuivre la lutte des pères fondateurs de l’UDPS pour l’avènement d’un véritable État de droit au Congo.    

Le Collectif encourage les uns et les autres à se ressaisir et à mettre en œuvre des stratégies communes et audacieuses afin de raviver la flamme de la lutte, de sauver le Congo et de redonner au Parti ses lettres de noblesse.    

Dans l’espoir de nous retrouver bientôt, nous vous prions de recevoir l’expression de nos sentiments patriotiques. 

La Patrie souffre! 

Le Parti va mal! 

Pour le Collectif des Cadres

de l’UDPS Extérieure,  

KAHUNGU MBEMBA Raymond

MAKENGA BOF Jean-Claude

MILAMBU KIYOYO

MPOYI MWADIA MVITA Léonard

TSHOWA KABONGO Dominique

Le 06 juin 2020 

MISE AU POINT DES 4 FEDERATIONS DE l’UDPS/Kinshasa aux élucubrations de  WAKWENDA

         Il y a plusieurs mois qu’il a été constaté malheureusement avec étonnement que, Monsieur WAKWENDA Victor se fait passer dans l’opinion publique pour le Président de la CONVENTION DEMOCRATIQUE DU PARTI (CDP) et prend parole officiellement, sans crainte, sur les chaines des télévisions, radios. Celles-ci le croyent sur parole comme s’il était porteur de l’évangile ou des preuves irréfutables.

         En effet, il est nécessaire d’apporter un démenti officiel, clair, légal et venant des Fédérations, ayant en leur gestion, la base du Parti en ces termes;

1. La Convention Démocratique du Parti étant un organe national à caractère de semi congrès pour ses plénières, a été créée par le congrès tenu en 2010 et depuis, aucune plénière n’a été organisée pour se choisir ses organes et c’est pour des raisons interne;

2. Qui sont réellement membres de la CDP? La Convention Démocratique du Parti est composée de :

1. Les Députés Nationaux et Sénateurs élus sur la liste du Parti:

2. Les Ministres et Mandataires du Parti ;

3. La Présidence du Parti ;

4. Les Présidents de Comités Fédéraux du Parti;

5. Les Présidents des Conventions Démocratiques Fédéraux;

6. L’Ecole du Parti ;

7. La Présidente de la Ligue des Femmes ;

8. Le Président de la ligue des Jeunes;

9, Des Personnalités en raison de 5 par province, Délégués par le Président du Parti.

         Notre affirmation fait référence aux textes, en l’occurrence, l’Article 30 des statuts du Parti.

         Il serait malhonnête, et surtout cupide de la part de celui qui s’est autoproclamé Président de cet organe très important du parti, en l’absence de toutes les composantes que nous venons d’évoquer ci-haut conformément aux statuts, moins encore les Fédérations de Kinshasa n’ont jamais été conviées à aucune plénière dans ce cadre, mais, magiquement, devenu président de la CDP et s’est fixé pour mission de faire la guerre médiatique aux organes de gestion quotidienne du parti en oubliant principalement les missions de la CDP prévues par l’article 31 des statuts du Parti. C’est pourquoi, nous voulons apporter définitivement un éclairage à toute l’opinion nationale et internationale tout en mettant en garde Monsieur WAKWENDA Victor n’ayant aucun document officiel, ni procès-verbal de son élection et encore moins, une décision de sa nomination en cette qualité, de prendre conscience et de cesser cette provocation. A défaut, il trouvera les fédérations sur son chemin d’illégalité.

Fai à Kinshasa, le 04 Juin 2020

Pour les 4 Fédérations de Kinshasa :

1. LUKUNGA : Claude Kabala Muimba

2. Mont-Amba : Matthieu Kasanda Nkashama

3. Tshangu ! Willy Kwete Minga

4. Funa : 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •