Le Cofevid » et le FCK face aux enfants de la rue

0
41

Le siège du SYNECAT (Syndicat National des Enseignants des Ecoles Conventionnées Catholiques), situé au quartier Kimbangu, dans la commune de Kalamu, a servi de cadre le dimanche 12 avril 2020, au lancement de la campagne de solidarité avec les enfants de la rue, pendant la période de confinement partiel, dans la ville de Kinshasa. Il s’agit d’une initiative du Collectif des Femmes et Enfants pour la Vie et le Développement (COFEVID), en collaboration avec les Femmes du Collectif des Kinois (FCK).

            Au total, vingt enfants de la rue, dont deux filles, sélectionnés à partir du « point chaud » du marché Gambela, dans la commune de Kasa-Vubu, étaient les hôtes  de la cérémonie, à l’occasion de la fête pascale.

            Les deux associations ont, dans leur plaidoyer, demandé au Président de la République ainsi qu’au gouvernement de procéder à l’identification de tous les groupes d’enfants de la rue (Shégués) vivant dans des sites publics, notamment le marché Gambela, le rond point Victoire, le rond point Ngaba, le terminus de l’UPN, etc. ; ensuite de penser à l’érection des centres d’hébergement ou des abris de circonstance pouvant les accueillir pendant cette période de confinement, et enfin d’organiser des restaurants de secours populaire ou kits alimentaires pouvant leur permettre de se nourrir pendant toute la durée des mesures de restriction de mouvements et des activités commerciales, administratives, agricoles, scolaires, universitaires, récréatives et autres.

            Par ailleurs, Félicité Ntanga et Laetitia Futu Asinga, respectivement coordinatrices de COFEVID et FCK, ont invité les personnes de bonne à s’associer à leur chaîne de solidarité, installée au siège du Synecat, afin de soulager tant soi peu la misère de ces compatriotes vulnérables. Selon les deux oratrices, cette campagne de solidarité en faveur des personnes vulnérables, particulièrement, les enfants de la rue non encadrés, a été lancée en cette période où la pandémie de Covid-19 répand la terreur à travers la planète, en vue de leur venir en aide.

            « Tout en appuyant les mesures édictées par les autorités et qui ont conduit nos organisations à sensibiliser cette catégorie des personnes vulnérables à adopter des principes hygiéniques pour se protéger contre le COVID-19, nous lançons le présent plaidoyer pour que des actions socio-humanitaires soient menées en leur faveur», a rappelé Félicité Ntanga. Et de souligner que les conditions de vie de ces enfants déjà précaires, se sont davantage dégradées avec la suspension de toutes les activités quotidiennes qui leur permettaient d’exercer de petits boulots pour subsister.

            Peu avant la cérémonie, les enfants de la rue étaient exhortés à la parole de Dieu, tirée de l’évangile de Luc 10, 25 à 27, sur l’amour du prochain. Un feuillet de prières intitulé «Toi aussi, Jésus-Christ t’aime », a été remis à chacun.

             Laetitia Futu, pour sa part, a axé son message sur le respect des gestes barrières, avec des exercices de démonstration appropriés, avant de partager avec eux le repas de cœur prévu  pour la circonstance. A la fin de la manifestation, chacun d’eux a reçu un seau d’eau en plastique et deux savons pour se laver régulièrement.

                                                                                 Jean-René Ekofo.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •