Le chef de la délégation du CICR à Kin : « L’accentuation du caractère ethnique des violences nous inquiète »

0
54

 Les affrontements entre l’armée loyaliste et les mutins  se sont intensifiés ces trois derniers mois dans le Nord Est  de la RDC, causant des dégâts importants parmi la population civile.
 Pour Franz Rauchenstein,  le chef de la délégation du Comité International de la Croix Rouge «CICR» à Kinshasa, si la situation au Nord et Sud Kivu est fragile depuis plusieurs décennies, les exactions commises envers les civils ces derniers mois sont inquiétantes  et contraires aux principes humanitaires de base. Dans la foulée, il ajoute que : l’accentuation du caractère ethnique des récentes violences est très préoccupante.

 Ces précisions émanent de Franz Rauchenstein et sont contenues dans un communiqué de presse date de mercredi 8 août 2012. Et dont une copie nous est parvenue le lendemain.
 Les violences dans cette partie du pays occasionnent les pillages des centres de santé et privent par la même occasion les communautés environnantes des soins médicaux pendant plusieurs semaines.
 «Parfois, le simple fait de vouloir secourir un blessé considéré par une autre partie en conflit comme un ennemi, représente un danger », souligne-t-il.
 Le personnel médical accomplit un travail remarquable avec un minimum de moyens et souvent dans des conditions difficiles. Tout en étant lui-même en état de vulnérabilité, ce personnel  doit faire face à un afflux régulier  des déplacés.


 Depuis plusieurs semaines, lit-on, des volontaires de la Croix Rouge prennent des risques énormes pour identifier les personnes tuées lors des affrontements et ensuite les enterrer. Certains blessés sont évacués vers les hôpitaux de Goma et Bukavu.
  Le CICR  se préoccupe de la vaccination des enfants de moins de cinq ans dans les zones reculées du Kivu. Il organise aussi des séances de formation pour les premiers secours auprès des parties en conflit dans le but  de les amener à faciliter aux blessés l’accès aux premiers soins nécessaires.


 Jean Pierre Nkutu 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*