Le Bureau Pénal International dénonce les faussaires

0
115

Dans une correspondance parvenue à la presse, le Bureau Pénal International (BPI), depuis la Haye, attire l’attention de l’opinion sur une catégorie d’avocats congolais se prévalant de la qualité de membres de cette illustre institution alors qu’ils ne le sont pas. Ainsi,  pour dissiper tout malentendu, le président du BPI, Me J.H. Brouwer, a personnellement envoyé à Kinshasa une liste reprenant les noms de tous les avocats de la RD Congo, membres du BPI. Dans le lot, on retrouve entre autres des éminents avocats tels que Guillaume Kahasha, Mbuy-Mbiye Tanayi, Richard Nkwebe Liriss, Rose Tumba Kaja, Liliane Mbokolo,  Mavinga Ndangi Leclerc, Paul Kabongo Tshibangu, etc. 

Cependant, le président du BPI a épinglé Justin-Marie Mbalaka Bolihomy qui n’a jamais fait partie de cette cour, même si il s’en prévaut partout où il passe en exhibant carte de visite où l’on peut lire clairement : « membre du Bureau Pénal International ». « Je vais signaler les abus et chercher à manifester, voir résilier » a menacé Me Brouwer.

En effet, le pot-aux-roses a été découvert récemment à l’initiative d’un compatriote congolais, l’ingénieur Coco Yoka, qui a envoyé un mail à la Haye afin de vérifier la vraie qualité de Justin-Marie Mbalaka, ancien avocat d’ailleurs radié par le Conseil de l’Ordre des Avocats à Kinshasa. D’où la surprise du président du BPI qui a clairement indiqué que n’importe qui trouvera les noms de différents membres du BPI sur le site du Barreau Pénal International qui est www.bpi-icb.org.  «

Par ailleurs, preuve à l’appui de nombreux documents attestent que certains avocats utilisent même des emblèmes du BPI sans mandat. Soulignons que le BPI est une organisation réunissant en son sein des barreaux nationaux et régionaux, les plus grandes organisations internationales d’avocats, ainsi que la plupart des juristes et avocats très impliqués dans la promotion d’une justice pénale internationale.  La liste de ses membres n’est pas un secret et son président peut être approché très facilement. Ainsi, tout Congolais est invité à dénoncer toute personne qui s’entête à ternir son image en se prévalant d’une qualité qui ne lui est pas conférée. 

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*