L’artiste sculpteur Alfred Liyolo sera inhumé ce mardi 30 avril 2019

0
145
??????

Aujourd’hui, mardi 30 avril 2019 à 11 heures, une messe d’action de grâce sera célébrée en mémoire de Me Alfred Liyolo M’Puanga, en la Cathédrale Notre Dame de Lingwala. C’est une dernière occasion de recueillement offerte aux notabilités, aux membres du monde congolais de sciences, des arts et de la culture et aux nombreux compatriotes, d’associer leurs prières pour rendre les derniers hommages à celui qui a consacré une grande partie de sa vie professionnelle à forger son art, la sculpture, à l’enseigner aux jeunes générations, et à rendre la vie plus interpellative avec ses oeuvres.

            A l’issue de cette célébration eucharistique, signale le programme des obsèques, le cortège funèbre se dirigera à la Nécropole «  Terre et Ciel » pour la cérémonie privée d’inhumation qui interviendra dans l’après-midi en toute sobriété.

            C’est hier lundi 29 avril à l’Académie de Beaux-Arts, décorée aux couleurs sombres symbolisant le deuil, que le professeur émérite Alfred Liyolo a reçu des hommages émouvants de la part des officiels et de ses congénères, ainsi que des témoignages élogieux de la part de ses collègues professeurs de quelques universités et instituts supérieurs de la place. On retiendra pour la circonstance que le professeur Yoka Lye Mudaba a revisité quelques fragments du parcours professionnel de l’artiste sculpteur, en tant qu’ambassadeur de la sculpture congolaise. Il a mis un accent particulier sur le rôle majeur de l’homme dans la diplomatie artistique, quand on sait que ses œuvres continuent à rayonner à travers le monde, témoignant de la vitalité de l’art congolais.

            Le professeur Kambayi Bwatshia de l’Université pédagogique nationale dans un témoignage méditatif, a pour sa part, vanté le parfum de poésie que dégagent les œuvres sculpturales de Liyolo M’Puanga qui a su saisir et matérialiser certaines expressions de la vie humaine dans toute sa complexité. Il est de ces contemporains qui ont marqué leurs époques par des empreintes indélébiles de leur art.

            Le directeur général de l’Académie de Beaux-Arts s’est attardé quant à lui sur le professeur émérite Alfred Liyolo, en tant qu’enseignant par la transmission de son savoir aux jeunes, et en tant qu’ancien responsable de l’ABA. Son prédécesseur, a-t-il reconnu, a su donner à l’Académie de Beaux-Arts, une notoriété qui fait aujourd’hui la fierté de cet établissement d’enseignement supérieur.

            D’autres témoignages ont complété cette série dévoilant des facettes multiples du personnage illustre que le monde scientifique et artistique pleure aujourd’hui et dont la perte immense laisse un grand vide, difficile à combler.

            L’artiste sculpteur Liyolo a été élevé à titre posthume à la distinction de l’Ordre des Héros nationaux Lumumba – Kabila.

Que son âme repose en paix !J.R.T.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •