LAC : le Comité de gestion limogé

0
60

 

Cadres et agents de LAC (Lignes Aériennes Congolaises) étaient dans tous leurs états hier mardi 29 mai 2012, dans l’enceinte de la Direction Commerciale, mieux connue sous le label d’Air Terminus, sur l’avenue du Port, dans la commune de la Gombe. L’objet de cette agitation était lié à la décision de la nouvelle ministre du Portefeuille, Louise Munga, portant limogeage du Comité de Gestion de cette société commerciale.
Selon les termes de la lettre de ce membre du gouvernement, il est mis fin au mandat de Kyambale (Administrateur Directeur Général), Cherubin Okende (Administrateur Directeur Technique et Commercial) et Vincent de Paul Kibwe (Administrateur Directeur Financier). Leurs successeurs restent à désigner. Il est prévu, incessamment, une Assemblée Générale Extraordinaire appelée à entériner la décision ministérielle.
 
Selon des sources proches du cabinet de la ministre du Portefeuille, le principal grief à charge de l’équipe de Kyambale se rapporte à la vente du terrain Air Terminus. Il est reproché au Comité de Gestion de LAC de n’avoir rien fait pour arrêter ce processus de vente, auquel serait opposé le Gouvernement. Accusés d’avoir bradé les intérêts de l’Etat propriétaire, les gestionnaires de la compagnie nationale aérienne sont ainsi priés de débarrasser le palier.
Comme relevé plus haut, le personnel de LAC (Lignes Aériennes Congolaises) est farouchement opposé au départ du trio Kyambale-Okende-Kibwe.
A en croire les milieux de l’ex-Léopard volant, le terrain d’Air Terminus figurait au nombre des biens du patrimoine de LAC non liés à l’exploitation et, par conséquent, placés sur la liste des biens meubles et immeubles susceptibles de faire l’objet d’une vente. L’option de vente d’une partie du patrimoine immobilier de cette société avait du reste fait l’objet d’un protocole d’accord signé en août 2011 par le Comité de Gestion, les 8 syndicats représentés au sein de LAC, le ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, le ministre des Transports et Voies de Communication ainsi que l’Inspection du Travail.
Bref, toutes les parties étaient tombées d’accord sur le fait que la liquidation d’une partie du patrimoine immobilier de LAC non lié à l’exploitation constituait une des pistes de solution en vue de la relance de ses activités. Muni du quitus des syndicalistes et du Gouvernement à travers les deux ministères précités, le Comité de Gestion de cette société commerciale avait obtenu les autorités requises et s’était conformé à la procédure exigible en matière de vente publique. Des appels d’offres, largement diffusés dans les médias, avaient été lancés à cette fin.
Aussi est-on fortement surpris, du côté des cadres et agents de LAC que la ministre du Portefeuille puisse retenir à charge du Comité Kyambale une quelconque défaillance dans la défense des intérêts de l’Etat propriétaire car celui-ci avait été pleinement engagé, dans l’affaire, par les ministres de l’Emploi et des Transports. S’il y a bradage des intérêts de la République dans la vente du terrain d’Air Terminus, l’Etat propriétaire devrait avoir le courage d’assumer ses propres turpitudes.
  S’agissant du fruit de la vente du terrain susvisé, des sources proches du Comité de Gestion de LAC indiquent qu’il avait servi à l’apurement d’une infime partie des arriérés des salaires du personnel, qui accumule plus de 200 mois impayés, à la liquidation des dettes contraignantes et au financement des activités d’exploitation. On précise que dans le souci de participer à la relance de leur société, cadres et agents de LAC avaient accepté de renoncer à plus de 85% de leurs droits, en termes d’arriérés de salaires et de décomptes finals.
Ce geste, unique dans les annales des sociétés commerciales en RDC, vient valoir à LAC un trophée lui décerné le lundi 28 mai à partir de New York, où s’étaient rassemblés plus d’une centaine de chefs d’entreprises ou leurs délégués venus des quatre coins de la planète.
Comment va se terminer le bras de fer entre le personnel de LAC et la ministre du Portefeuille ? L’avenir va nous fixer très bientôt.
 
Kimp, avec le concours de Iziana Lubuele et Carine Konge (stg/Ifasic)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*