La VSV demande à Matata une répartition équitable du revenu national

0
73

Zemanta Related Posts ThumbnailFace au bilan 2013 élogieux des réalisations du Gouvernement présentées devant la presse par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo, la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (V.S.V.) a fait une analyse pour constater que, malgré la satisfaction du Gouvernement d’avoir réalisé des prouesses, la majorité de la population congolaise est maintenue dans une situation de précarité avancée. C’est ainsi qu’elle invite la Premier ministre à multiplier des efforts et à persuader les autres animateurs des institutions de la République pour qu’émerge en Rd Congo une bonne volonté politique privilégiant la répartition équitable du revenu national, en vue de matérialiser cette amélioration des conditions sociales de la population congolaise.

Pour la VSV, sans une lutte effective contre les inégalités salariales criantes, contre les injustices sociales et la corruption devenues un mode de vie et de gestion en Rd Congo, les perspectives d’amélioration du social des Congolaises et Congolais en 2014 relèveraient de l’utopie. Cette analyse de la VSV a été présentée à la presse par Rostin Manketa, directeur adjoint de cette ASBL, hier jeudi 30 janvier 2014, à son siège de la commune de Ngaliema.

A cette occasion, plusieurs responsables de cette ong étaient dans la salle pour appuyer cette analyse qui est intitulée : « La VSV invite le Gouvernement congolais à beaucoup plus d’engagements en faveur de l’amélioration des conditions sociales de la population». Rostin Manketa a signalé que son organisation a suivi avec beaucoup d’intérêt la conférence de presse animée le samedi, 25 janvier 2014, par le Premier ministre A. Matata Ponyo, entouré de tous les membres du Gouvernement. Il a signalé qu’au cours de ce point de presse, consacré au bilan des actions du gouvernement pour l’exercice 2013 et aux perspectives pour 2014, Matata Ponyo a abordé de nombreux points dont quelques uns – principalement les conditions sociales de la population congolaise – ont retenu l’attention de la VSV. Malgré cette attention focalisée sur les droits économiques et sociaux, le VSV a, de prime abord, félicité le Premier ministre pour la constance dont il fait montre en matière de redevabilité en ce qui concerne les actions et les réalisations du gouvernement en 2013, malgré le contexte de guerre dans lequel il a travaillé.

 Des trains de vie décents face à la misère de la majorité de la population

 Rostin Manketa a aussi souligné le fait que les Congolais, particulièrement ceux qui habitent Kinshasa, voient les efforts que le gouvernement ne cesse de déployer pour construire ou réhabiliter les infrastructures routières bien que les grandes artères et voies de desserte agricole soient les plus privilégiées au détriment des artères secondaires dont l’importance n’est pas moindre. En outre, il a précisé que la VSV continue à soutenir la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat initiée par le gouvernement Matata, malgré les difficultés rencontrées. Enfin, la VSV n’a pas manqué de féliciter le Premier ministre pour la régularité de la paie des salaires, bien qu’insignifiants, des agents et  fonctionnaires de l’Etat.

La VSV a constaté qu’au cours de sa conférence de presse, A. Matata a jugé son bilan positif, grâce aux performances macroéconomiques de la RDC et que le taux de croissance est à 8,5%. Mais la VSV craint que le gouvernement ne se satisfasse avec quelques actions et réalisations accomplies alors que la majorité des Congolais continuent à croupir  dans la misère noire. Entretemps, les membres du gouvernement, les mandataires publics, les parlementaires, sans oublier l’institution Président de la République mènent un train de vie décent au détriment de la majorité des Congolais.

SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*