La RDC compte sur le Canada pour organiser des élections libres, transparentes et justes en 2011, déclare Kabila

0
54

Après son arrivée dans l’après-midi de dimanche à Kinshasa, la Gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, a eu un programme marathon, lundi 19 avril 2010. La grande nouvelle du début de la journée était l’accueil chaleureux lui réservé au Palais de la Nation par le Chef de l’Etat Congolais, Joseph Kabila Kabange. Deux temps forts ont caractérisé cette rencontre historique. Le temps d’un cordial entretien entre les deux personnalités à 10h00 et, celui d’un déjeuner d’Etat offert par le Président Joseph Kabila.
 
Un entretien sous les honneurs
            C’est aux sons des hymnes nationaux de deux Etats et après les honneurs militaires que  la Gouverneure Générale du Canada, Michaëlle Jean, est entrée au Palais de la Nation. Après une poignée de mains chaleureuse, le n°1 des Congolais, Joseph Kabila a souhaité « Yambi » ou bienvenue en RD Congo. Les deux personnalités ont posé pour la postérité sur l’estrade officielle avant de s’entretenir en aparté et d’échanger, une bonne vingtaine de minutes, avec leurs délégations respectives. Alors que le  programme prévoyait que le Premier Ministre congolais accompagne la Gouverneure générale du Canada au Palais du Peuple, c’est plutôt Joseph Kabila en personne qui a fait le déplacement. Sur le chemin du rendez-vous avec les sénateurs et les députés congolais, le peuple applaudissait à tout rompre. Un geste d’hospitalité qui témoigne de la joie éprouvée par le Chef de l’Etat congolais et son peuple pour cette visite.
 
Le temps des toast
            De retour à bord du même véhicule présidentiel au Palais de la Nation, c’était pour un déjeuner d’Etat. Joseph Kabila était le premier à s’adresser à son invité de marque et à sa délégation. « Cordiale bienvenue et agréable séjour chez nous. Votre présence parmi nous est plus qu’un symbole. Car, vous tirez vos origines d’Afrique, c’est donc un retour à vos sources. »   Puis, Joseph Kabila rappelle que la RD Congo a toujours entretenu de relations saines depuis son accession à l’indépendance avec le Canada. « Déjà en 1960, le Canada était aux côtés du Congo par sa présence remarquable dans les forces des Casques bleus des Nations-Unies. Aujourd’hui, encore, par sa participation active à la Monuc, le Canada vient de contribuer à l’avènement de la paix et de la stabilité dans notre pays. En plus, les deux pays ont encore des liens croissants par la présence d’une forte communauté congolaise au Canada et d’un bon nombre d’expertises canadiennes en renforcement de capacités professionnelles en RD Congo. »
            Cependant, pour un pays post-conflit qui a vécu longtemps dans un disfonctionnement étatique, Joseph Kabila clarifie sa nouvelle marche en ces termes : « Le pays que vous visitez aujourd’hui, c’est un pays réconcilié avec lui-même politiquement et résolument engagé sur la voie de la reconstruction nationale. Ce pays a, malgré ses efforts accomplis, toujours besoin de partenaires. A ce propos, nous pouvons compter le Canada parmi nos partenaires forts et crédibles… » D’où pour le Président congolais : « Cette visite augure une nouvelle ère de coopération pour consolider la jeune démocratie que nous sommes en nous aidant à organiser l’année prochaine des élections libres, transparentes et justes. »                     
            En guise de réponse, la Gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, a souligné que le Canada applaudit de tout cœur l’accueil réservé à toute sa délégation et salué l’amitié de deux pays qui ont en partage les valeurs culturelles. « Au nom de tous ces liens, le Canada continuera de fournir son appui à la jeune démocratie afin de réussir les élections à venir. Nous serons à vos côtés pour cette étape si importante. Nous avons tous à gagner et à partager nos espérances pour favoriser une grande solidarité ainsi qu’à mener des actions qui favorisent le respect de l’environnement. »
            Enfin, Michaëlle Jean a conclu : « Mon souhait pour l’anniversaire de vos cinquante ans d’indépendance est l’appel à la solidarité et au dialogue fructueux entre les forces vives de ce pays pour qu’ils vivent ensemble, travaillent ensemble et avancent ensemble ! »
 
Eddy Kabeya 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*