La RD Congo contre la discrimination visant les albinos

0
250

La première Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme a été célébrée hier jeudi, 18 juin 2015, dans la salle de conférence du Centre de rééducation  pour les handicapés physiques, dans la commune de la Gombe. Cette journée est instituée dans le but d’éradiquer les stéréotypes et pratiques traditionnelles qui concourent à rendre vulnérable les personnes avec albinismes et de garantir le respect de tous les droits de l’homme à ces derniers. Elle a été organisée par les Ministères des Affaires sociales, de la justice et Droits Humains avec l’appui du Bureau conjoint des Nations Unies pour les Droits de l’homme ( BCNUDH), du Fonds National de Promotion et de Service Social (FNPSS) et la participation effective des associations de promotion et défense des droits des personnes albinos en RDC. Pour les organisateurs, c’était une occasion idéale pour sensibiliser la population congolaise en général et les leaders d’opinions en particulier sur les droits des personnes vivant avec albinisme compte tenu des agressions et atteintes  dont ils sont victimes. Ces derniers se trouvent marginalisées et sont discriminées du fait de certaines croyances rétrogrades qui contribuent à les rendre encore plus vulnérables. C’est sous le thème « Les personnes atteintes d’albinismes, des être humains, pas des fantômes »,  que ces assises ont été organisé.

Dans son mot de circonstance, la directrice générale du FNPSS, Mirimo, a fait savoir que le gouvernement  de la RDC est déjà très avancé dans le processus de mise en place des mécanismes durables pour la protection et la promotion des groupes vulnérables. Il y a lieu de signaler que les organisations de défense et de promotion des droits des personnes vivant avec albinisme ont profité de cette occasion pour présenter au gouvernement leur cahier de charge portant des revendications afin de leur prise en compte dans le plan stratégique quinquennal qui découlera des états généraux sur la situation des personnes handicapées en RDC.

Au cours de cette même journée internationale de sensibilisation, Musavuli Kyakimwa, coordonnatrice nationale de la synergie des associations des albinos en RDC et de la compassion albinos, a lancé entant que médecin, un appel à toutes les catégories de la population congolaise à prendre en considération la personne de l’albinos car c’est une personne à part entière qui a toutes les qualités, les atouts ; elle a droit à la dignité parce qu’elle n’est pas un fantôme. Musavuli Kyakimwa a martelé que sa synergie va continuer à mener des combats pour valoriser l’albinos ; une lutte qui va continuer, selon elle, pour que les albinos puisse avoir un accès au transport facile, à la restitution des frais des soins médicaux, à la mise sur pieds des hôpitaux des albinos, etc.
Murka

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •