La « photo MABOKO » accuse le cabinet de la Culture de blocage

0
62
            Regroupés au sein de l’association « Photo MABOKO », les photographes qui avaient réalisé le tout premier portrait officiel du chef de l’Etat reviennent à la charge pour stigmatiser le retard qui ne fait que s’accumuler sur le paiement de leur solde.
            Saluant l’intervention du Directeur de cabinet du chef de l’Etat en date du 14 juin 2010, dans une correspondance adressée à la ministre de la Culture et des Arts à propos du dossier, l’association « photo Maboko » dit ne pas comprendre le silence qu’observe le patron de la Culture jusqu’à ce jour pour le règlement de leur situation.
 
            En effet, dans cette lettre destinée à la ministre de la Culture et des Arts dont l’objet était « Réclamation paiement de photo Maboko pour le portrait officiel du président de la République», le Dircab du chef de l’Etat indiquait être saisi par l’association des photographes de presse «Phot Maboko » au sujet de paiement de la solde de la facture relative à la réalisation du portrait officiel du chef de l’Etat.
            Pour ce faire, Gustave Beya Siku avait demandé à la ministre de lui faire le point du dossier dans les meilleurs délais en vue de lui permettre d’envisager une suite appropriée à la requête des photographes.
            La copie de ladite lettre leur ayant été réservée, les auteurs de cette œuvre ne comprennent pas pourquoi leur dossier traîne au cabinet de la Culture et Arts !
            «Comment savez-vous que la ministre n’a pas encore réagi» ? A cette question, ils font remarquer que l’émetteur leur ayant réservé la copie, c’est par la même voie que le récepteur devait aussi répondre.
D’où leur colère envers le cabinet de la Culture et Arts qu’ils accusent de bloquer le dossier.
            Ceux qui avaient réalisé le dernier portrait où le chef de l’Etat est debout avec la main posée sur la table, ont déjà été complètement désintéressés.
            Ils espèrent que leur cause sera entendue en vue d’un règlement définitif du contentieux.
 
Dom
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*