La Monusco parle de son nouveau mandat à Barumbu

0
43

La Monusco a du pain sur la planche pour faire comprendre à la population congolaise son mandat et son rôle en Rd Congo. Il a été donné à la presse l’occasion de le constater le vendredi 17 août 2012 à l’église Jésus la Gloire située au numéro 26 de l’avenue Kabalo, au quartier Tshimanga (ex Citaz), dans la commune de Barumbu. On a pu s’en rendre compte lors du débat qui a suivi les communications de la Division de l’information publique, de la section des affaires civiles, de la division électorale, du bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme et la police de la Monusco.

    Marcelline de la division de l’information publique, après avoir fait un bref rappel de ce qu’était la Monuc, a parlé de la résolution en cours,  2053. Cette résolution, a-t-elle dit, privilégie quatre axes. Le premier est celui de la protection des populations civiles. Le second concerne la réforme du secteur de la sécurité, le 3ème l’appui au processus électoral et enfin la stabilisation et la consolidation de la paix dans le pays.  Les questions posées étaient essentiellement axées sur la protection, des droits de l’homme y compris les violences sexuelles faites aux femmes, l’éradication des groupes et forces armés, l’existence du phénomène «kuluna», le pourquoi de non arrestation de Kundabatware et de Bosco Tanganda. Les membres de la Monusco se sont époumonés à démontrer que celle-ci n’est pas là pour agir en lieu et place de l’Etat congolais et qu’elle vient en appui au gouvernement congolais.


  Au regard des questions soulevées, il s’avère que de telles séances d’information restent nécessaires pour faire comprendre à de nombreux compatriotes le véritable travail de la Monusco. Au lieu de se présenter face au public seulement avec ses membres, la Monusco devrait se faire accompagner d’un ou deux membres du ministère des Affaires étrangères qui auront pour tâche d’appuyer leurs actions de sensibiliation.


Jean-René Bompolonga

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*