La mission de Kodjo étant bouclée : les alliés de Tshisekedi invitent Zuma à désigner le facilitateur du Dialogue

0
164

Edem KodjoFini la mission d’Edem Kodjo, Envoyé Spécial de Mme Nkosazana Zuma, présidente de la Commission de l’Union Africaine (UA), décrète le porte-parole des alliés de Tshisekedi, Jean- Pierre Lisanga. Dans une déclaration rendue publique le lundi 8 février 2016 dans la soirée, Lisanga Bonganga a invité la présidente de la Commission de l’Union Africaine à désigner illico presto un facilitateur international pour convoquer le dialogue politique en République Démocratique du Congo.

Pour les alliés de Tshisekedi, la mission de l’ancien Secrétaire général de l’OUA, Edem Kodjo, était exploratoire. Notons que cette prise de position des partisans du dialogue pro-Tshisekedi  est consécutive à la rencontre Tshisekedi-Kodjo  à Bruxelles.

La mission de Kodjo au pays de Lumumba  n’a pas été facile pour ne pas dire qu’elle a été un échec.

            Le diplomate togolais s’est trouvé en face d’une classe politique congolaise complètement divisée au sujet du dialogue.

Chaque camp a préféré camper sur sa position.

            Les partisans du dialogue version kabila soutiennent que c’est une affaire congolo-congolaise, et que le président Kabila, en tant que garant de la souveraineté nationale, reste le seul habilité à le convoquer.

            Par contre, les Tshikedistes ne jurent que par la médiation internationale, conformément à l’Accord-cadre d’Addis- Abéba et la Résolution 2098 du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

            A ces deux camps, il faudra ajouter  un troisième, celui de la Dynamique et du G7  réunis au sein du « Front Citoyen 2016 » pour l’alternance démocratique au sommet de l’Etat en 2016, une plate-forme qui a déjà tourné le dos au dialogue politique et ne pense qu’à la tenue des élections présidentielle et législatives nationales dans les délais constitutionnels.

ERIC WEMBA 

  

       

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le jeudi 26 janvier 2016, à Fleuve Hôtel Congo, à Kinshasa/Gombe, l’opinion se souviendra que la délégation des Partis, Regroupements et Personnalités Politiques, tous Alliés au Président Etienne Tshisekedi avaient eu une séance de travail avec Monsieur Edem Kodjo, ancien Secrétaire Général de l’Organisation de l’Union Africaine(OUA), et Envoyé Spécial de Madame D. Nkosazana Zuma, Présidente de la Commission de l’Union Africaine(UA).

Les Partis, Regroupements et Personnalités Politiques composant cette délégation étaient représentés par les personnalités dont les noms ci-après:

– Ezulua Monzemba (G14);

– Martin Shimbula Malamba (SET) ;

– Paty Katanga (DTP) ;

– Jean Marie Mbwese (MSC) ;

– Gabin Tshiteya Kabongo (CONDOR);

– Mbombo Dibamba(personnalité indépendante) ;

– Honorable Pascaline Kudura (MPP) ;

– Honorable Jean-Pierre Lisanga Bonganga (FPCRC) ;

– Honorable Clément Kanku (UN) ;

– Honorable Alexis Kadima  Lubemba (personnalité indépendante) ;

Au cours de cet entretien fructueux, les Partis, Regroupements et Personnalités Politiques, Alliés du Président Etienne Tshisekedi avaient réaffirmé à la fois leur soutien indéfectible au Président Etienne Tshisekedi et leur engagement, plein et entier, à la vision du Président Etienne Tshisekedi  sur le dialogue politique telle qu’exposée dans la feuille de route de l’UDPS pour la sortie de crise.

 Aussi, les Partis, Regroupements et Personnalités Politiques, Alliés du Président Etienne Tshisekedi avaient demandé à Monsieur Edem Kodjo et qui avait accepté une rencontre,à Bruxelles, avec le Président Etienne Tshisekedi. ..

            A l’issue de cette séance de travail, une note qui expose le regard des Partis, Regroupements et Personnalités Politiques, Alliés du Président Etienne Tshisekedi, sur le dialogue politique en République Démocratique du Congo, avait été remise à Monsieur Edem Kodjo.

L’opinion aura noté qu’à l’échéance de novembre 2016, vont se dérouler, en République Démocratique du Congo, les élections telles que prévues par la constitution: la présidentielle, les législatives et les provinciales.

L’opinion aura aussi noté que le Président Joseph Kabila ne devrait pas concourir à un troisième mandat consécutif. Ainsi donc, l’an 2016 s’annonce comme la fin définitive de son mandat.

            Dans cette perspective, la présidentielle aura de toutes les élections contraignantes, une portée singulière du fait qu’elle va marquer et consacrer l’alternance démocratique, tant rêvée par le peuple congolais, et cela pour la première fois dans l’histoire de la République Démocratique du Congo. A cette occasion, le Président Joseph Kabila sera honoré de faire la passation pacifique de pouvoir avec le nouveau Président élu.

            Aujourd’hui, l’opinion aura constaté et regretté qu’à dix mois de cette échéance décisive, le Gouvernement du Président Joseph Kabila continue à user de toutes formes de subterfuges pour empêcher la tenue prochaine de ces élections en instrumentalisant la CENI dont nous continuons à récuser la composition. De ce fait, la Constitution de la République Démocratique du Congo est mise à l’épreuve des tentatives pernicieuses risquant de compromettre le processus démocratique.

            Dans ce climat de confusion, d’incertitude et de doute, une espèce de morosité, d’angoisse et de tension s’est installée dans notre pays.

            C’est donc dans le souci de prévenir que la longue et interminable crise de légitimité n’entraine notre pays à renouer avec le cycle infernal des violences aux conséquences néfastes que le Président Etienne Tshisekedi continue inlassablement à prôner un dialogue politique transparent et inclusif, tirant son fondement à la fois dans l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et les deux Résolutions subséquentes du Conseil de Sécurité des Nations-Unies(2098 et 2211).

Réunis, ce jour, en Convention politique, les Alliés du Président Etienne Tshisekedi se félicitent de l’entretien, riche en informations, qui a eu lieu, à Bruxelles, le jeudi 04 février 2016, entre le Président Etienne Tshisekedi et Monsieur Edem Kodjo.

Les Alliés du Président Etienne Tshisekedi constatent que Monsieur Edem Kodjo avait été investi d’une mission exploratoire pour l’organisation du dialogue politique convoqué par le Président Joseph Kabila. Tout en affichant sa disponibilité à recevoir, à Bruxelles, Monsieur Edem Kodjo, le Président Etienne Tshisekedi avait adressé, à Madame la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, une correspondance datée du 26 janvier 2016, dans laquelle il dénonçait le caractère contradictoire de la démarche de l’Union Africaine contrastant ainsi avec sa vision du dialogue politique.

Après l’entretien avec le Président Etienne Tshisekedi, les Alliés du Président Etienne Tshisekedi considèrent comme terminée la mission exploratoire de Monsieur Edem Kodjo.

Les Alliés du Président Etienne Tshisekedi pensent que Madame la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, respectueuse de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et des deux Résolutions du Conseil de Sécurité des Nations-Unies (2098 et 2211) avait pris la précaution nécessaire pour se couvrir, dans sa démarche, de l’aval des Nations-Unies.

Forte de cette précaution, elle est donc fondée, dès à présent, de désigner un facilitateur international pour le dialogue politique en République Démocratique du Congo avec comme mission  de :

– Composer, de commun accord avec les deux parties prenantes congolaises, les listes du Comité Préparatoire du dialogue politique transparent et inclusif;

– Convoquer le dialogue politique transparent et inclusif.

A cet effet, la mission du facilitateur ainsi désigné devra être assortie d’une feuille de route contraignante quant au respect de la Constitution et des délais constitutionnels.

Fait à Kinshasa, le 08 février 2016.

Pour les Alliés du Président

Etienne Tshisekedi

Honorable Jean-Pierre Lisanga Bonganga

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •