La guerre du pain : le SG/Economie attend l’éclairage de «Pain Victoire»

0
119

La Société Générale des Pains (SGP), mieux connue des Kinois sous l’appellation de «Pain Victoire» est invitée à surseoir à l’augmentation des prix de ses produits tels qu’appliqués depuis le début de la semaine. La mesure émane du Secrétaire Général à l’Economie nationale Célestin Twite. Il l’a annoncé hier mercredi à l’issue de sa rencontre avec la délégation de la SGP/Pain Victoire conduite par son directeur administratif en la personne de Lukusa.

Cette délégation composée de trois melbres dont le conseiller juridique et le comptable, est venue répondre à l’invitation adressée à la société SGP/Pain Victoire par le numéro un de l’administration de l’Economie nationale. Motif : connaître les raisons qui ont amené la société « Pain Victoire » à augmenter les prix des pains.

            Prenant la parole, le SG Célestin Twite a tenu à rappeler à l’intention de ses interlocuteurs que ce n’est pas la première fois que la SGP/Pain Victoire procède de manière cavalière à l’augmentation des prix des pains sans en informer au préalable l’autorité compétente, comme le recommande la loi. Ce fut le cas en octobre 2018. Et une correspondance lui avait été adressée à ce sujet en date du 24 octobre 2018. Curieusement, jusqu’à présent, aucune explication n’a été fournie à l’autorité. Voilà que la même entreprise revient à la charge en augmentant encore les prix de ses pains de manière unilatérale !

            « Comme la fois passée, j’ai été surpris d’apprendre que les prix des pains Victoire ont encore augmenté », s’est exclamé Célestin Twite. Avant de faire voir aux responsables de la Société Générale des Pains qu’ils n’ont pas respecté les normes en la matière qui font obligation aux opérateurs économiques de transmettre la structure des prix au ministère de l’Economie nationale pour un contrôle à posteriori.

            «Nous avons constaté l’augmentation des prix des pains sur le marché à Kinshasa. Le pain carré est passé de 300 FC à 400 FC. Cette augmentation ne s’est pas faite conformément aux dispositions légales en la matière, notamment la loi organique n°18/020 du 9 juillet 2018 relative à la liberté des prix et à la concurrence», a déclaré le Secrétaire général à l’Economie, en indiquant que cette loi fait obligation aux opérateurs économiques, dès qu’ils fixent les prix de leurs marchandises, d’en transmettre la structure à l’Economie nationale pour un contrôle à posteriori.

            Malheureusement, a-t-il renchéri, l’augmentation opérée par la SGP n’a pas respecté cette disposition de la loi. Aucune pièce justificative n’a été déposée au ministère pour justifier la révision à la hausse des prix des pains. En clair, la présente augmentation comme celle d’octobre 2018 s’est faite en violation de la loi.

            Face à la situation, le SG à l’Economie nationale a pris quelques mesures, à savoir l’obligation pour à la SGP de surseoir à l’augmentation des prix des pains ; le dépôt dans l’immédiat de toutes les pièces comptables justifiant cette augmentation afin de permettre aux experts du ministère de les analyser et transmettre les conclusions à l’autorité pour décision.

            Par ailleurs, le SG Twite a saisi l’occasion pour rappeler aux représentants de la SGP qu’ils ne doivent pas ignorer que la loi reconnaît au ministère le droit de réglementer les prix au cas où certains équilibres sont rompus. «Mais», on n’en est pas encore là, a-t-il lâché. Il les a seulement invités à observer la loi. Car, le produit pain étant hautement social, il y a lieu pour toutes les parties d’éviter des conséquences fâcheuses qui peuvent résulter d’une augmentation brusque des prix telle que la société «Pain Victoire» le fait.

            En outre, il a été signifié aux responsables de la société «Pain Victoire» que des inspecteurs de l’Economie descendront sur le terrain pour procéder également à la pesée du grammage des pains vendus qui sont actuellement mis sur le marché, parce que des informations en provenance des consommateurs font état de diminution de grammage des pains, ainsi que de celle du nombre de paix dans un bac.

            Pour leur part, les responsables de la SGP «Pain Victoire» ont promis d’apporter au SG, ce jeudi 11 avril, tous les documents comptables justifiant la révision à la hausse des prix des pains telle qu’observée actuellement.

Dom

  • 10
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •