La «Génération Déterminée» affiche des ambitions pour le changement  

0
296
«La Génération Déterminée (GD), organisation des Congolais, pour les Congolais et par les Congolais, mise sur pied afin d’assurer l’unité nationale, le développement économique et le bien – être social, a lancé sa structure provinciale de Kinshasa, hier dimanche 30 août 2015 à Faden House, à Kinshasa-Gombe. Cérémonie haute en couleurs qui a connu la participation d’environ un millier des Kinois, elle a été marquée par la lecture de la Charte de la GD, document important qui guide les « Déterminés » dans leur prise de décision. « Nous sommes un mouvement national et démocratique ouvert à toutes les organisations qui adhèrent à notre Constitution, Règlement d’Ordre Intérieur et Valeurs… », a déclaré solennellement son représentant fédéral dans le Bandundu.
A les en croire, la raison d’être de la GD est de travailler ensemble pour garantir une meilleure vie à tous les Congolais afin d’éveiller et maintenir leur patriotisme et de regagner leur dignité et respect si longtemps perdus. « Notre stratégie vise à défendre l’intégrité de notre territoire, établir une paix durable, assurer la sécurité des hommes et de leurs biens et créer un environnement économique favorable aux investissements tant étrangers que domestiques, afin de faciliter la création d’emplois et assurer le bien-être social de tous dans un État de droit », ont-ils professé.
L’appel au changement positif
Invitée à la tribune, Eugénie Ntambwe, vice-présidente de la GD, a décliné les objectifs poursuivis par son organisation, notamment celui de réunir tous les Congolais soucieux de voir émerger un État démocratique au sein duquel tous les droits humains sont respectés; d’établir un État de droit au sein duquel tout le monde est égal devant la loi et jouit des mêmes droits et obligations ; de défendre la paix et l’intégrité du territoire congolais en utilisant tous les moyens disponibles pour protéger le patrimoine national.
Il convient de noter que la GD est conduite de mains de maître par un gestionnaire d’entreprise chevronné qui a à son actif un palmarès très riche, Bernard Katompa.  Leader civique et opérateur économique, ses proches ont témoigné, hier dimanche, qu’il est un personnage acquis à la cause de son pays, la RDC, et à tous les pays africains.
PDG pendant 5 ans de Liberty Africa, d’une compagnie financière qu’il avait commencée lui-même au nom de Liberty Group afin de mettre à la disposition des Africains les instruments nécessaires à l’amélioration de leurs conditions de vie ainsi que celles de leurs communautés, il a réussi à établir la présence de Liberty Africa dans 16 pays africains, créant ainsi la culture d’épargne et investissement, fondation de tout développement économique.
Avant de rejoindre Liberty Group, Bernard Katompa était Vice-président de la Compagnie de manganèse de BHP Billiton (la plus grande entreprise minière du monde). Il a dirigé les opérations minières en Afrique, Amérique du Nord, Amérique latine, Australie, Europe, sauvant ainsi de la faillite les mines de cuivre, zinc, or et argent qui étaient en train de péricliter avant de quitter pour embrasser le secteur financier, ses premières amours, où il a de nouveau laissé sa marque : la création de Liberty Africa.
             Tshieke Bukasa
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •