La Gécamines cherche 150 millions Usd

0
55

La Générale des Carrières et des Mines (Gecamines) a besoin de 150 millions de dollars américains pour renouveler son outil de travail et retrouver le chemin de la prospérité. C’est l’essentiel du message que son Administrateur Directeur Général, Kalej N’Kand, a transmis au Premier ministre, Adolphe Muzito, en visite d’inspection dans les installations de cette entreprise minière à Lubumbashi, Likasi, Kolwezi, …depuis le vendredi 4 mars 2011. « Au stade actuel, des freins à la production sont la vétusté de l’outil de production d’une part, et de l’autre, l’alimentation en minerais ».
 
            Selon le numéro un de la Gécamines, la quantité de minerais produite actuellement est insuffisante pour l’alimentation du concentrateur et de la fonderie métallurgique. D’où du reste la faible production attendue pour 2011, à savoir 35.000 tonnes de cuivre contre 20.000 en 2010 ; et 3.000 tonnes de cobalt contre 875 tonnes en 2010. On rappelle qu’après une longue période de suspension, l’exploitation minière n’a repris qu’il y a deux ans. Mais, la Gecamines est encore loin des records des années’80, quant elle produisait jusqu’à 450.000 tonnes de cuivre par an et apportait au pays près de 70% de ses recettes en devises étrangères.
            Avec le redressement spectaculaire actuel des cours du cuivre et du cobalt sur le marché mondial, cette entreprise commerciale du Portefeuille a intérêt à s’équiper correctement et explorer de nouveaux gisements pour engranger de plantureux bénéfices.Interpellé par un tel message, Adolphe Muzito a fait savoir aux cadres et agents de la Gécamines que de nouveaux investissements sont planifiés dans ce sens, dans le cadre du partenariat conclu il y a trois ans entre les gouvernements congolais et chinois, à travers la firme chinoise « Sicomines ».
   Le Premier ministre a insisté aussi sur le fait que la Gécamines devrait cesser de se contenter des exportations des minerais bruts. Le gouvernement compte la doter des équipements techniques nécessaires à la transformation du cuivre, du cobalt, du zinc… en vue de leur imprimer une forte valeur ajoutée et, partant, d’améliorer leur valeur marchande sur le marché international.
            Muzito a gravé son rêve d’une nouvelle Gecamines dans le Livre d’Or de cette société en ces termes : « Je fonde l’espoir qu’avec la volonté, le potentiel humain existant, avec plus d’initiative, la Gecamines peut relancer se production comme dans le passé et participer au développement de ce grand et beau pays ».
            Comme pour confirmer la volonté du gouvernement de voir la Gecamines sortir la tête de l’eau, le Premier ministre a annoncé une augmentation imminente des salaires des cadres et agents, dans la droite ligne de l’année du social décrétée par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila.  Touché par la promesse de l’illustre visiteur, le président du Conseil d’Administration de la Gécamines, Albert Yuma, a eu ces mots à son endroit : «  tout le personnel est dans la joie de compter le Premier ministre au milieux d’eux… Le potentiel humain de la Gecamines est à la disposition de l’Etat pour gagner le pari de la croissance économique et avec un peu de volonté, on peut aller de l’avant ».
Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*