La France dans l’arène des télécoms en RDC

0
43

 

Le lancement des activités du Groupe France Télécom Orange en RDC est imminent. La nouvelle a été confirmée par deux représentants de cette société française, Marc Rennard (Directeur exécutif international Orange de la zone Afrique, Moyen-Orient et Asie) et Jean-Léon Bonnechère (Directeur général de CCT), au cours d’un point de presse animé le jeudi 6 septembre 2012 au cercle de Kinshasa à Gombe. 
 
A les en croire, c’est depuis le 21 octobre 2011 que le groupe Orange détient 100% du capital de l’entreprise de télécommunication CCT que se partageaient initialement l’équipementier ZTE(51%) et l’Etat congolais(49%). Cette acquisition s’inscrit, selon Marc Rennard, dans la stratégie de développement de son groupe en Afrique. « Nous visons, conformément aux directives du PDG Stéphane Richard, les 7 milliards d’euros de chiffres d’affaires à l’horizon 2015 sur la zone Afrique, Moyen-Orient et Asie. Avec un taux de pénétration de la téléphonie mobile inférieur à 20% et une démographie croissante, la RDC est un marcheur porteur » a appuyé Marc Rennard. 
 
Pourquoi avoir choisi  CCT ? A cette principale question, Jean-Léon Bonnechère a répondu en disant que le choix de cette entreprise ne s’est pas fait au hasard car cette société sino-congolaise possédait déjà une licence nationale, un réseau de qualité et une bonne couverture. Cependant, son déploiement ne correspondait pas aux standards internationaux pratiqués par France Télécom Orange. D’où l’opération de transformation et de mise à niveau nécessaire déjà en cours. 
A ce sujet, Jean-Léon Bonnechère a révélé que l’entreprise française est déjà entrain de transformer l’entreprise en investissant massivement dans la formation du personnel afin d’améliorer la qualité du réseau et de développer une offre performante de produits et de services. 
 
Quant à son compatriote, Marc Rennard, il a souligné qu’au-delà des objectifs commerciaux, Orange veille tout particulièrement au développement économique et social des territoires, condition essentielle de la pérennité de son activité. 
Pour rappel, France Télécom-Orange est l’un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde, avec 172.000 salariés, dont 105.000 en France, et un chiffre d’affaires de 45,3 milliards d’euros en 2011. Présent dans 35 pays, la RDC constitue, selon ses responsables à Kinshasa, un projet majeur car étant le premier francophone et le 2ème en terme de clientèle potentielle après l’Egypte. 
 
Tshieke Bukasa
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*