La 2ème édition de la Semaine Africaine de l’Industrialisation à Addis-Abeba

0
32

En marge de la session de formation des journalistes africains organisée en Ethiopie du 25 au 27 septembre 2019, par le département du Commerce et de l’Industrie de l’Union Africaine, en collaboration avec la GIZ, au siège de l’Union Africaine à Addis-Abeba, les travaux de la 2 ème édition de la Semaine Africaine de l’Industrialisation se tiendront prochainement dans la capitale éthiopienne.

C’est au cours  d’un point de presse que les différents organisateurs de cette grande messe de l’industrialisation africaine ont dévoilé ce programme. Ce point de presse était conjointement animé par Esther Azaa Tankou, Head of Information et division, Ron Osman du département du Commerce et de l’Industrie, Assefa Mulugeta, chargé d’exportations et promotion au ministère éthiopien du Commerce et de l’Industrie, Vittorio Cammarota, chargé de communication et des événements auprès du directeur exécutif au Centre International du Commerce ainsi que Karl Otshudi.

            Ron Osman qui est intervenue en premier lieu, a donné les articulations de la seconde édition de la Semaine Africaine de l’Industrialisation (AIW) prévue du 18 au 22 novembre 2019 à Addis-Abeba. Elle a signalé que cette grande messe industrielle continentale aura le privilège d’être organisée en partenariat avec l’Union Africaine, le ministre du Commerce et de l’Industrie de l’Ethiopie, ainsi que le Centre International du Commerce (ITC).

            Elle a précisé qu’interviendront une série d’événements parallèles, notamment des discussions autour de l’apport de la Zlecaf et des opportunités pour les femmes, dialogue avec les premières dames en vue de faire valoir leurs aspirations pour une économie durable au niveau leurs pays respectifs. Des salons B2B sur l’agribusiness vont ainsi  être organisés en partenariat avec l’Association des manufacturiers africains, en marge de cette semaine africaine de l’industrialisation.

            Assefa Mulugeta DG, chargé des exportations et promotion au ministère du Commerce et de l’Industrie de l’Ethiopie a, à  son tour, précisé que son pays est très fier d’être co-organisateur de cet événement à cause de son grand potentiel, avant d’ajouter qu’étant exportateur leur ambition est d’accroitre leurs chiffres d’affaires et de mieux échanger pour accroitre leurs cercles d’exportations. Il a salué cet élan et l’implication  de différentes parties prenantes grâce aux programmes associés organisés autour de jeunes femmes.

            Vittorium du Centre International du Commerce s’est ravie de la signature de la Zlecaf qui était intervenue cette année. Elle a souligné que cet événement est une rencontre globale avec une approche panafricaine, surtout le fait qu’environ 100 entreprises sont attendues pour débattre des outils innovants dans le cadre du contexte de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).

            Carl Otshudi  qui a pris la parole au nom des jeunes, a estimé qu’il est nécessaire de créer un cadre de partenariat générationnel avec les jeunes dans le contexte de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

 Melba Muzola

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •