Kinshasa presque sans embouteillages hier 30 décembre

0
162

Frappés par des embouteillages interminables, surtout en cette période festive, alors qu’ils pensaient à une situation chaotique à la veille de la Saint sylvestre, grande a été la surprise des Kinoises et Kinois de circuler sur des voies fluides. Une forte présence des éléments de la police nationale, venus prêter main forte aux éléments de police circulation routière, était fort remarquée. Renfort ordonné par le général Sylvano Kasongo pour permettre à la population kinoise de bien passer cette période festive. A cette mesure, s’ajoute la courtoisie routière qui ira jusqu’au 5 janvier. Ne fera objet d’interpellation que le conducteur que violera le code la route. De la partie-est de la capitale à l’ouest, le même spectacle positif a été observé.

         De manière spécifique, pour ce qui est du district de la Tshangu, les éléments de la police nationale congolaise venus en renfort à ceux de la PCR ont été positionnés aux «points chauds» tels que l’entrée Ndjili, entrée Kimbuta, Abattoir réputés comme cruciaux pendant les heures de pointe. Très déterminés à rendre la circulation fluide, ces éléments de la police nationale ont été même positionnés sur les sauts-de-mouton.

         Même présence policière constatée au niveau du rond-point Ngaba. Alors que ce sont des files interminables des véhicules qui commencent au niveau du pont Mungulu Diaka jusqu’au niveau de l’entrée Righini, qui sont au rendez-vous, le dispositif policier mis en place a permis une situation très appréciable. Le boulevard Lumumba, le Boulevard Sendwe, l’avenue des Huileries, 24 novembre, le Boulevard du 30 juin, l’avenue des Poids Lourds, flambeau. n’ont pas dérogé à la règle. Très satisfaits de rouler sur une voie fluide, plusieurs usagers de la route ont émis le souhait de voir ce dispositif se pérenniser même après la période festive.

         S’il est constaté que les éléments de la circulation routière sont souvent débordés et qu’il est important d’ajouter d’autres policiers afin de permettre une fluidité du trafic, il faut le faire. Car, plusieurs cas d’embouteillages sont souvent occasionnés par le non-respect du code de la route. Très souvent, certains conducteurs empruntent le sens unique pour aller vite. C’est au moment où ils veulent regagner la légalité qu’ils peuvent occasionner un bouchon ou un ralentissement de la circulation. A ceci s’ajoutent les arrêts et stationnements intempestifs. Phénomènes qui rendent la circulation très difficile comme sur le boulevard Lumumba. Là, c’est pratiquement de la première à la 16ème rue que s’observe un bouchon inexplicable.

 Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •