Kinshasa : le Chef de l’Etat a inauguré hier une usine de recyclage des déchets plastiques

0
99

C’est peut-être une des solutions au problème de l’assainissement de l’environnement dont souffre depuis des décennies, la ville de Kinshasa. D’ici quelque temps, il devrait plus des déchets plastiques dans les rues et rivières comme c’est le cas pour le moment.

            La solution s’appelle le recyclage des contenants des produits en plastique qui encombraient l’environnement en le polluant en même temps.

            Le Président de la République, Félix Tshisekedi, a inauguré hier une usine de traitement des déchets plastiques, installée sur la route des Poids Lourds,  au quartier Kingabwa, dans la commune de Limete.

            C’est le fruit du partenariat public-privé signé en novembre de l’année passée entre l’État congolais, représenté par l’Hôtel de ville de Kinshasa, et la société «Ok plast». Un protocole d’accord avait été signé entre les parties, suivi d’une convention de délégation de service public de collecte et de valorisation des bouteilles plastiques dans la ville.

            Au terme de ce partenariat, l’Hôtel de ville s’engageait à accorder certaines facilités administratives et fiscales. A part ça, l’Hôtel de ville avait aussi décidé de disposer 100 terrains devant servir à l’entreposage des bouteilles plastiques achetées avant de les acheminer à l’usine. L’autorité urbaine assure également la sécurité de ces sites sélectionnés pour l’entreposage des bouteilles plastiques collectées pour le recyclage.

            En ce qui concerne l’usine de recyclage, on renseigne que celle-ci a la capacité de traiter jusqu’à 50.000 tonnes de déchets plastiques par jour.  Elle se classe en deuxième position en Afrique,  selon les données techniques fournies.

            Pour le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, il était plus que temps de mettre en place une politique à même de répondre à l’incivisme environnemental qu’on vit dans la capitale, avec des déchets plastiques partout qui obstruent les caniveaux, polluent les rivières urbaines ainsi que l’environnement.

            La lutte contre l’insalubrité, notamment les déchets plastiques qui pullulent à travers Kinshasa, devra être permanente. Elle requiert, par ailleurs, des moyens conséquents et une expertise avérée pour en finir avec l’insalubrité. Pour ce faire, a déclaré le gouverneur Gentiny Ngobila, «nous avons eu recours au partenariat public-privé avec un partenaire qui nous garantit une gestion intégrée et efficace des déchets plastiques, en passant par la collecte, le recyclage, la valorisation et la réinjection sur le marché».

            Il faut signaler qu’hormis le Chef de l’Etat, le Premier ministre ainsi que quelques membres de son équipe, dont la vice-première ministre chargée de l’Environnement et Développement Durable, ont également pris part à cette cérémonie d’inauguration de l’usine de recyclage des déchets plastiques. Ce qui prouve l’importance que les autorités accordent à l’assainissement.

L.P

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •