Kingankati : AMP, restructuration inévitable

0
60

       Le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, « autorité morale » de l’AMP (Alliance de la Majorité Présidentielle), s’est encore retrouvé avec ses troupes dans sa ferme de Kingankati, dans la banlieue Est de Kinshasa, après les échanges de fin de semaine dernière. A en croire des informations échappées des cercles politiques proches de cette plate-forme, les débats ont une nouvelle fois gravité autour de sa restructuration, du jumelage ou non de l’élection présidentielle avec les législatives, du sort des chefs des partis politiques membres du gouvernement dans la perspective du remaniement, etc.
       On laisse entendre que l’unanimité s’est confirmée au sujet de l’impératif de restructurer l’AMP avant l’abordage des rendez-vous électoraux. La famille politique du Chef de l’Etat voudrait notamment s’affirmer comme le moule des partis et leaders de nature à peser sur l’échiquier politique national et non le refuge des partis « alimentaires », selon la belle expression héritée de la défunte IIme République.
       S’agissant de l’option consistant à coupler ou non l’élection présidentielle avec les législatives, la tendance majoritaire se
penche en faveur du non jumelage, conformément à la disposition de la Constitution révisée à cette fin. Toutefois, le malaise que pourrait installer une telle démarche pousse certains à la réserve.

       Faut-il ou non éjecter les chefs des partis du gouvernement, afin de leur permettre de mieux se consacrer aux préparatifs des élections et surtout aux actions de soutien à la candidature du Chef de l’Etat à la magistrature suprême ? Le débat, lancé depuis l’année dernière, n’a toujours pas dégagé des points de convergence. Manifestement, les chefs des partis ne s’expliquent pas leur mise à l’écart, dès lors que la campagne électorale va leur exiger un effort financier
supplémentaire.
       Au moment où nous mettions sous presse, les conclusions des cogitations de Kingankati n’étaient pas disponibles.             Kimp

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*