Kin-Bopeto : des tricycles pour les communes

0
85

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a remis des tricycles aux 24 bourgmestres de la capitale, à raison de deux par commune, le mardi 19 novembre 2019, à l’Hôtel de Ville de Kinshasa. Ces engins leur ont été remis dans le cadre de l’opération « Kinshasa-bopeto », pour les appuyer dans le processus d’évacuation des immondices.

Chaque tricycle, a-t-on appris, a une capacité d’accueil de 1,2 tonne.  Selon les statistiques des services d’assainissement, la ville province de Kinshasa produit environ 10.000 tonnes de déchets par jour.

L’autorité urbaine avait à ces cotés le vice-gouverneur Néron Mbungu, les ministres provinciaux de l’Environnement, Didier Tenge –Te-Litho, et des Finances, Jean Ngoy Mvunzi, ainsi que le coordonnateur de Kin-bopeto, Germain Mpundu, et de son adjoint, Sido Kasanda.

Cette cérémonie de remise des tricycles était précédée d’une réunion qu’il a présidée à l’intention des bourgmestres et des coordonnateurs communaux de l’opération « Kinshasa-Bopeto ». C’était à la fois pour évaluer et recadrer ses instructions. Le chef de l’exécutif provincial, qui ne jure que par la réussite totale de son ambitieux programme d’assainissement de la capitale, leur a promis incessamment de gros camions.

            Il leur a rappelé que le premier défi à relever dans les communes, c’est celui de la lutte contre l’insalubrité, agitant au passage des sanctions à l’endroit des bourgmestres qui ne se montreraient pas à la hauteur de leurs responsabilités.  

            Dans la foulée, cinq bourgmestres ont été félicités parle gouverneur Gentiny Ngobila pour leur esprit de créativité et leurs méthodologies de travail dans l’assainissement de leurs juridictions. Il s’agit de ceux de Gombe, Kalamu, Kinshasa, Kasa-Vubu  et Lemba. Séance tenante, le bourgmestre de Kinshasa, Kiwa, a été invité à partager son expérience avec ses collègues d’autres municipalités.

Fidèle à sa parole d’honneur, le locataire de l’Hôtel de ville a réitéré sa promesse de primer, à la fin du mois du mois en cour, les quartiers les plus propres de chaque commune de Kinshasa, à hauteur de 1.500 dollars américains, après appréciation. Ce, en vue de créer une émulation à d’autres quartiers, afin de susciter une plus grande émulation dans la conduite de l’opération « Kinshasa-bopeto ».

            Au cours de la même réunion, le gouverneur Gentiny Ngobila a annoncé la mise sur pied imminente d’une commission chargée d’identifier les constructions anarchiques érigées dans les lits des rivières, sur le tracé des caniveaux et des égouts, lesquelles sont à la base de graves inondations qui touchent la ville de Kinshasa en cette saison de pluies. Le moment venu, il sera question soit de démolir certaines constructions ou de procéder à la déviation des ouvrages destinés au drainage des eaux, aux frais des constructeurs anarchiques.

            L’autre annonce faite par le gouverneur de la ville concerne la conclusion d’un partenariat avec des investisseurs privés étrangers, disposés à implanter, à Kinshasa des usines de traitement des déchets ménagers et autres. Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •