Katanga : des coups de feu à Kamina

0
56

La situation sécuritaire est inquiétante à Kamina, chef-lieu du district du Haut-Lomami  depuis la nuit de mercredi à jeudi. Des coups de feu ont été entendus entre 1 heure et 2 heures du matin à différents coins de la ville. La sécurité a été renforcée et des patrouilles organisées durant toute la journée. Les habitants de Kamina attendent une explication des autorités locales. Mais jusque-là, aucune déclaration  officielle n’a  été faite.
Des témoignages recueillis à Kamina indiquent que les coups de feu sont partis du quartier 82 de la ville. La réplique venait de l’entrée en provenance de la base militaire. Ces coups de feu n’ont duré qu’une heure, selon ces témoignages.

 

 Jeudi matin, les habitants de Kamina ont observé des patrouilles militaires et de la police sillonner toute la cité. La sécurité a été renforcée à plusieurs endroits stratégiques.
 Les autorités de Kamina n’ont pas précisé s’il s’agissait de bandits. Toutefois, le conseil de sécurité a tenu une réunion extraordinaire tôt jeudi matin.
L’inquiétude est aussi grande dans la ville car 1400 démobilisés venus de différents territoires du district du Haut-Lomami sont dans la ville depuis le début de la semaine. Ils attendent la formation et les kits de réinsertion communautaire de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).
 Près de 800 d’entre eux s’étaient révoltés par le passé. Ils avaient pris en otage puis tabassé un délégué de la FAO ainsi que le chef du bureau PNDDR (Programme national de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion).
Okapi

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*