Kasaï Occidental : les salaires de 320 agents de l’Etat de Dekese gelés depuis huit mois

0
151

La Voix des sans Voix pour les droits de l’homme (VSV) est vivement choquée  par la poursuite de la victimisation par le gel, depuis le mois de septembre 2009, des salaires des agents et fonctionnaires de l’Etat du territoire de Dekese, dans la province du Kasa¨Occidental, par le gouverneur de cette province, Trésor Kapuku. C’est ce qui ressort d’un point de presse que cette ONG de défense et de promotion des droits humains a organisé ce jeudi 6 mai 2010, à son siège de la commune de Ngaliema.

Remontant à la genèse des faits, Justin Chiba Sengey, membre du staff dirigeant et chargé de la Communication qui venait de séjourner pendant deux semaines au Kasaï Occidental, a indiqué que  tout est parti d’un soulèvement orchestré par un groupe de jeunes de Dekese contre leur médecin Chef de zone de santé, Dr Jadoul Kongolo. Il serait reproché à ce dernier l’incompétence,  la mégestion, le manque de considération vis-à-vis des agents de santé, ainsi que le détournement des fonds. Conseillé par certains à se mettre momentanément à l’abri pour sa sécurité, Dr Jadoul Kongolo avait préféré faire appel aux agents de la police du Commissariat de Dekese pour assurer sa protection.

Arrivés sur les lieux, les policiers se sont mis à tirer des balles en l’air. Bilan : un blessé et la désertion de la cité. En réaction à cette répression policière, quelques habitants ont passé à tabac un des policiers et le médecin Chef de zone de santé, qui aurait perdu son œil gauche.

Informé de la situation, le gouverneur de province, Trésor Kapuku a enjoint l’administrateur de territoire de Dekese, Jean Lumaliza, de mener une enquête en vue d’établir les responsabilités. Les résultats ont été suivis d’une plainte déposée au Parquet général de Kananga par Dr Jadoul Kongolo. Curieusement, en lieu et place des poursuites judiciaires à l’endroit des présumés coupables et commanditaires cités dans le rapport, le gouverneur Trésor Kapuku, a souligné Justin Chiba, a « pris une décision verbale d’un suicide collectif en ordonnant, à la succursale de Kananga de la Banque Centrale du Congo, le gel systématique des salaires de plus de trois cent vingt (320) agents et fonctionnaires de l’Etat du territoire de Dekese, dont l’enveloppe salariale s’élèverait à plus de 12.000.000 FC, soit 16.500 dollars américains le mois, et ce, sous le fallacieux prétexte d’insécurité dans le territoire de Dekese ».

Et les conséquences sont néfastes : 213 étudiants originaires du territoire de Dekese ont été contraints d’arrêter les études  pour non paiement des frais académiques ; neuf agents et fonctionnaires décédés par manque de moyens financiers dont notamment Pembe Basa du service de l’Urbanisme et Habitat, Léon Bampembe Bakita du service de la Santé et Iyake  du service des Finances.

La VSV exige : le dégel immédiat par le gouverneur de province des salaires de ces 320 agents et fonctionnaires victimisés, la restitution au trésor public de la totalité du montant de gel salarial pour la réaffectation à la paie de ces agents et fonctionnaires, la saisine par l’Assemblée provinciale au travers une motion de défiance contre le gouverneur Trésor Kapuku, ainsi que la mise en place d’une commission d’enquête indépendante.

Michel  LUKA 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*