Kasaï Central :le gouverneur Kabuya en guerre contre son ministre du Budget

0
155

Un climat très mal sain dans la province du Kasaï Central entre les membres du gouvernement provincial dont le chef de l’exécutif provincial, constitue la principale source de discorde.

Alors que l’incident de passage à tabac du policier commis à sa garde rapprochée est encore frais dans la mémoire des Centro-kasaiens en général, et des Kanangais en particulier, voilà que le gouverneur Martin Kabuya qui vient de provoquer un autre incident.

            Cette fois-ci, il empêchait son ministre en charge du Budget, Industrie, Petites et Moyennes entreprises, et Artisanat Benjamin Bampale Mutshipayi d’accéder  aux locaux de son bureau de travail, depuis le début de la semaine, avant de décréter, hier, sa suspension pure et simple.                          Venant au travail comme d’habitude sous escorte de sa garde, le ministre Benjamin Bampale s’est vu comme dans un film empêché de franchir la grille qui donne accès au bâtiment abritant son cabinet. Des policiers affectés à la sécurité ont affiché de la résistance, malgré l’instance du ministre du Budget qui était aussi accompagné de sa garde. Une chaude altercation a eu lieu entre les policiers commis à la sécurisation du bâtiment et ceux de la garde du ministre.

            A la question du ministre de savoir qui leur a donné une telle instruction, sans ambages, ils lui ont répondu qu’ils agissaient sur ordre de la hiérarchie. Donc, du gouverneur bien entendu.

            Dans l’entourage du ministre UDPS, on laisse entendre que cet incident fait suite au climat délétère qui régnait depuis quelque temps entre Benjamin Bampale et le chef de l’exécutif provincial, Martin Kabuya, suite notamment ses lettres adressées à son collège des Finances.

            Dans la première correspondance du ministre Bampale Mutshipayi à son collège au mois de janvier dernier, il lui rappelait l’exigence de la collaboration entre eux pour la transparence dans la gestion de la province.

            Et dans la deuxième lettre écrite dernièrement à son collège argentier de la province, Benjamin Bampale avait mis l’accent sur l’exigence légale faite au ministre des Finances de lui transmettre un rapport journalier des entrées et sorties des fonds dus au trésor.

            Alors qu’il attendait la réaction de son collègue à ses correspondances, quelle n’a pas été sa surprise de voir les policiers qui le saluaient à son arrivée et à son départ, s’ériger en barrière pour l’empêcher d’accéder à son cabinet.

            Entretemps, le gouverneur réunissait les membres du parti présidentiel et leur demandait de lui proposer un candidat en remplacement de Benjamin Bampale.

            On rappelle que depuis son accession à la tête du Kasaï Central, le gouverneur Martin Kabuya ne parvient pas à instaurer un climat favorable à la bonne gestion de la province. Alors que cette province, qui ne s’est pas encore remise des affres des violences dues au phénomène Kamuina Nsapu, dont les dégâts moraux et matériels n’échappent pas à la connaissance de l’ensemble des congolais, la situation socio-economique continue d’aller de mal en pis.

Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •