Journée Internationale des Personnes Vivant avec Handicap : le Chef de l’Etat partisan de l’égalité des chances

0
55

Le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a adressé hier mardi 03 décembre 2019, un message à la Nation, à l’occasion de la Journée Internationale des Personnes Vivant avec Handicap, instaurée par les Nations Unies depuis 1992. Conformément au thème de cette année, il a réaffirmé sa vision d’une société congolaise inclusive, basée sur l’égalité des chances. Selon lui, cette journée devrait être celle de l’affirmation de la citoyenneté des Congolaises et Congolais handicapés, de la promotion de leurs droits et de leur participation dans les différents domaines de la vie nationale.

            Il a promis de ne ménager aucun effort pour l’émergence d’une société congolaise inclusive, où les personnes vivant avec handicap devraient être prises en compte, au même titre que leurs compatriotes physiquement valides, dabns le processus du développement du pays. Le Président de la République a estimé, pour la circonstance, que la présence, au sein du gouvernement actuel, d’une ministre déléguée chargée des personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables, constitue un pas important dans la voie de la matérialisation de sa vision de la participation de tous à la reconstruction nationale.

            Félix Antoine Tshisekedi a réitéré son engagement à faire appliquer les mesures relatives à la promotion, à la protection et à la différence des personnes vivant avec handicap dans tous les secteurs de la vie nationale, notamment l’éducation, la santé, les sports, la culture, l’environnement, l’économie, etc. Un accent particulier, a-t-il souligné, devrait être mis sur les femmes et les enfants vivant avec handicap, qui passent à ses yeux pour les plus vulnérables et les plus marginalisées de la société congolaise.

            Dans son souci de la promotion et de la protection des droits des personnes vivant avec handicap, il a demandé à l’Assemblée Nationale et au Sénat de faire diligence dans l’examen et l’adoption de la loi organique relatif aux personnes avec handicap, notamment en ce qui concerne leur protection et leur représentation dans les institutions de la République, dans la droite ligne de l’article 49 de la Constitution.

            C’est le lieu de signaler que ledit article dispose : « La personne du troisième âge et la personne avec handicap ont droit à des mesures spécifiques de protection en rapport avec leurs besoins physiques, intellectuels et moraux. L’Etat a le devoir de promouvoir la présence de la personne avec handicap au sein des institutions nationales, provinciales et locales. Une loi organique fixe les modalités d’application de ce droit ».

            Enfin, le Président de la République a exhorté les personnes vivant avec handicap d’avoir confiance en elles et  souhaité leur pleine participation à la reconstruction nationale car, il y a de la place pour tous les concitoyens au pays.Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •