Journée internationale de la liberté de la presse : OLPA demande au gouvernement d’améliorer la situation des médias

0
46

Kinshasa, le 3 Mai 2012. « De nouvelles voix: la liberté des médias aide à transformer les sociétés. C’est le thème retenu, ce 3 mai 2012, pour célébrer la journée internationale de la liberté de la presse.
En République démocratique du Congo, cette journée coïncide avec le huitième anniversaire d’existence de I’Observatoire de la Liberté de la presse en -Afrique (OLPA); une organisation indépendante qui a fait de la défense et de la promotion de la liberté de la presse son cheval de bataille.

Depuis huit ans, des bénévoles de I’OLPA disséminés sur l’immense et vaste territoire de la République démocratique du Congo surveillent jour et nuit l’exercice de la liberté de presse à leurs risques et périls.

La célébration de la journée internationale de la liberté de la presse 20I2 intervient cinq mois après l’organisation des élections présidentielle et législatives en République démocratique du Congo. Une élection caractérisée par une violence inouïe contre les médias et les journalistes sur tout le territoire du pays.

Au lieu de susciter des espoirs, la période post-scrutin a plutôt suscité plusieurs inquiétudes en termes de liberté d’information. OLPA demeure préoccupé par l’accroissement sans cesse des cas d’atteinte à la liberté de la presse au cours de quatre premiers mois de l’année 2012.

A cet effet, OLPA craint que la situation des médias et des journalistes ne puissent se détériorer au cours de prochains mois, si aucune action n’est entreprise par les animateurs des institutions actuelles pour améliorer la situation d’exercice de la liberté de la presse.

Eu égard à ce qui précède et face à ce tableau sombre sur l’état d’exercice de la liberté de la presse en RD Congo en2Ol2, OLPA recommande :

– Au Président de la République de rester attaché à son serment du 21 décembre 2012 et  d’observer et de défendre la Constitution qui garantit le droit d’informer et d’être informé ;

– Au Premier Ministre : – d’améliorer la situation de la liberté de la presse en ordonnant la reprise des émissions de tous les médias fermés 2011 jusqu’à ce jour
– d’interdire toute immixtion du Ministre de la Communication et médias, des autorités politico-administratives et des responsables services de sécurité dans le fonctionnement des médias privés et publics
– de prendre des mesures urgentes pour faire cesser les interpellations, agressions, les menaces et autres pressions contre les médias et journalistes
– de lever l’interdiction dans les médias de la diffusion du film du réalisateur belge Thierry Michel sur l’assassinat de Floribert chebeya;

– Au Parlement d’envisager de profondes reformes légales pour renforcer la liberté des médias et l’accès aux sources d’information

– Au Conseil supérieur de l’Audiovlsuel et de la Communicatlon de s’émanciper et de renforcer son indépendance vis-à-vis du Gouvernement et des forces politiques ;

– Et à la presse congolaise, OLPA recommande l’observance des règles qui régissent le métier.

Fait à Kinshasa, le 03 mai 2012

Comité exécutif de l’OLPA
Joseph-Alain Kabongo, Secrétaire exécutif

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*