John Numbi suspendu !

0
50

L’inspecteur général de la Police nationale congolaise, John Numbi Banza Tambo a été suspendu de ses fonctions. L’intérim est assuré par l’inspecteur divisionnaire adjoint Charles Bisengimana. L’annonce a été faite aux journalistes aux environs de zéro heure  dans la nuit de samedi à dimanche par le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et sécurité, Adolphe Lumanu Bwana N’sefu à son cabinet.

Le professeur Lumanu a porté à la connaissance de la presse que la décision a été prise à l’issue d’une réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la Défense sous la présidence du Chef de l’Etat. Un seul point à l’ordre du jour : la communication du chef. Elle a consisté à faire part aux membres du Conseil « de l’émotion suscitée par la mort de monsieur Floribert Chebeya Bahizire, Directeur exécutif de l’Ong « La Voix de sans voix pour les droits de l’homme » et de sa «détermination à voir toute la lumière faite sur cette affaire ».

Joseph Kabila a rappelé les missions dévolues notamment à la police avant d’informer ses interlocuteurs que l’Office du Procureur général de la République avait déjà ouvert une enquête « en vue de déterminer les circonstances de cette mort ».

« Aussi pour permettre à cette enquête de se dérouler dans la sérénité, a poursuivi le vice-Premier ministre, le Conseil a décidé de la suspension, à titre conservatoire, de l’Inspecteur général de la Police nationale congolaise ».

Devant les caméras, l’arrêté portant suspension de l’Inspecteur général a été lu et est entré « en vigueur à la date de sa signature » en présence du suspendu.

Arrêté ministériel portant suspension à titre conservatoire de l’Inspecteur Général de la Police Nationale Congolaise

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de I’lntérieur et Sécurité ;

Vu la constitution, spécialement en ses articles 93 et 184 ;

Vu le Décret-Loi no 00212002 du 26 janvier 2002 portant institution, organisation et fonctionnement de la Police Nationale Congolaise, spécialement en son article 5 ;

Vu I’Ordonnance n: 08/07-3 dU,24 décembre 2008 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement, modalités pratiques de collaboration entre le président de la République et le Gouvernement, ainsi qu’entre les membres du

Gouvernement;

Vu I’Ordonnance n’ 08/074 du24 décembre 2008 fixant les attributions des

Ministères, spécialement en son article 1, point B ;

Vu l’Ordonnance n°10/025 du 19 février 2010 portant nomination des Vice-

Premiers Ministres, des Ministres et des Vice-Ministres, spécialement en son article 1 ;

Considérant les résolutions arrêtées par le Conseil Supérieur de la Défense

tenue en date du 05 juin 2010 et présidé par Son Excellence Monsieur le Président de la République;

Vu l’urgence,

Le Conseil Supérieur de la Défense entendu,

ARRETE

Article 1er Est suspendu de ses fonctions d’lnspecteur Général de la Police Nationale Congolaise, I’lnspecteur Divisionnaire en Chef John NUMBI BANZA TAMBO.’.

Article 2 : Est désigné pour exeroer, à titre intérimaire, les fonctions d’lnspecteur Généial de la Police Congolalse, I’lnspecteur Divisionnaire Adjoint Charles Bisengimana

Article 3 : Le présent Arrêté entre en vigueur à la date de sa signature.

COMMUNIQUE DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA DEFENSE

Le Président de la République, Chef de I’Etat et Commandant Suprême des Forces Armées et de la Police Nationale Congolaise, Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE a présidé dans son bureau de travail, ce samedi 05 juin 2410, une réunion extraordinaire du Conseil Supérieur de la Défense regroupant autour de lui :

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Adolphe MUZITO ;

Monsieur Adolphe LUMANU MULENDA BWANA N’SEFU, Vice-Premier Ministre,

Ministre de I’lntérieur et Sécurité ;

Monsieur Alexis THAMBWE MWAMBA, Ministre des Affaires Etrangères ;

L’lnspecteur Divisionnaire en Chef John NUMBI BANZA TAMBO, lnspecteur Général de la Police Nationale Congolaise ;

Le Général-Major Gabriel AMISSI KUMBA, Chef d’Etat-Major de la Force Terrestre;

Le Général-Major MASSAMBA MUSSUNGU, Chef d’Etat-Major de la Force Aérienne ;

Le Contre-Amiral Emmanuel KYABU KANlKl, Chef d’Etat-Major Ad lntérim de la Force Navale;

– Le Général de Brigade Célestin MBALA MUNSENSE, Chef d’Etat-Major Particulier Ad lnterim du Président de la République.

Etaient invités :

– Honorable Evariste BOSHAB, Président de l’Assemblée Nationale ;

– Monsieur KABANGE NUMBI, Procureur Général de la République ;

– Monsieur LUZOLO BAMBI LESSA, Ministre de la Justice ;

– Monsieur Gustave BEYA SIKU, Directeur de Cabinet du Président de la République ;

– Monsieur Pierre LUMBI OKONGO, Conseiller Spécial du Chef de I’Etat en matière de sécurité ;

– Lieutenant-Général François OLENGA, lnspecteur Général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo ;

– Général de Brigade Dieudonné BANZE, Commandant de la Garde Républicaine.

Un seul point était inscrit à l’ordre du jour, à savoir la communication du Chef de l’Etat.

Le Chef de I’Etat a fait part aux membres du Conseil, de l’émotion suscitée par la mort de Monsieur Floribert CHEBEYA BAHIZIRE, Directeur Exécutif de I’ONG «La Voix des Sans Voix pour les Droits de I’Homme», et de sa détermination à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

Le Chef de I’Etat a saisi cette occasion pour réitérer ses condoléances les plus attristées à la famile de l’illustre disparu.

Il a, par ailleurs, rappelé les missions constitutionnelles dévolues aux FORCES ARMÉES DE LA RÉPUBLlQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO et à la Police Nationale Congolaise, à savoir :

Pour la Police Nationale Congolaise :

La sécurité Publique ;

– La sécurité des personnes et de leurs biens ;

– Le maintien et le rétablissement de I’ordre public ;

– La protection rapprochée des hautes autorités’

Et, pour tes FORCES ARMÉES DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO:

– La défense de I’intégrité du territoire national et les frontières.

A cet effet, le Chef de I’Etat a souligné qu’en cas de failles constatées dans I’accomplissement desdites missions, tout responsabilité oeiallant des FORCES ARMÉES DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO et/ou de la PNC doit être identifié et sanctionné, conformément à la Loi.

Le Chef de I’Etat a informé les membres du Conseil de I’enquête judiciaire ouverte à I’Office du Procureur Général de la République, en vue de déterminer les circonstances exactes de cette mort. Le Conseil tient à rassurer l;opinion que cette enquête sera menée en toute objectivité et transparence, par la Justice congolaise.

D’ores et déjà, les premiers éléments d’enquêtes ont abouti à I’interpellation et à l’arrestation de certains Officiers de la Police Nationale Congolaise.

Aussi, pour permettre à cette enquête de se dérouler dans la sérénité, le Conseil a décidé de la suspension, à titre conservatoire, de l’lnspecteur Général de la Police Nationale Congolaise.

Le Chef de l’Etat a, enfin, instruit le Gouvernement de poursuivre ses efforts visant à fournir les moyens pour équiper l’Armée, la Police Nationale et les Services de sécurité, pour la bonne exécution de leurs missions constitutionnelles.

Commencée à 18h05, la réunion à pris fin à 20h00’

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*