Jean Marc Kabund désavoué par les présidents des groupes parlementaires

0
139
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Loin d’être au bord de l’explosion, l’Union sacrée de la Nation reste une et indivisible. Tous restent dans la droite ligne du soutien au chef de l’État. Annonce faite le  lundi 17 janvier 2022 devant la salle des Banquets du Palais du peuple   par les présidents des groupes parlementaires. Ces élus du peuple déclarent solennellement leur soutien aux forces armées de la République Démocratique du Congo (FARD et la Police nationale congolaise (PNC) qui assurent au quotidien l’intégrité territoriale, la sécurité et l’ordre public, sur l’étendue du territoire nationale, au prix des sacrifices suprêmes.

            Cette déclaration est consécutive à la crise qui sévit au sein de l’Union sacrée, avec cette affaire Kabund qui empeste le climat politique depuis quelque temps. Les présidents des groupes parlementaires membres de l’Union sacrée de la nation désavouent Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l’Assemblée nationale qui a annoncé sa démission de son fauteuil à la suite des altercations entre sa garde rapprochée et quelques éléments de la Garde républicaine.  Par la même occasion, ils réaffirment leur loyauté au chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, seul Chef et visionnaire de l’Union sacrée.

            Au terme de cette déclaration, ces présidents des groupes parlementaires rassurent le chef de l’Etat que l’Union sacrée de la nation reste une, unie et indivisible pour l’accomplissement de sa vision au bénéficie du peuple.

            Au nom de tous les députés nationaux membres de l’Union sacrée de la nation, ils ont redit leur fidélité, leur loyauté et leur attachement sans faille à la personne du président de la République, Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Ces députés lui assurent par ailleurs de leur soutien indéfectible à toutes les initiatives louables et salvatrices que son leadership éclairé entreprend, dans la perspective de la réalisation du bien-être collectif du peuple congolais et pour le rayonnement de la République démocratique du Congo à travers l’Afrique et le monde.

En même temps, ils réitèrent leur soutien indéfectible à toutes les institutions de la République en commençant par l’institution président  de la République.

            Pour rappel, la garde de Jean  Marc Kabund avait désarmé la semaine dernière un élément de la garde républicaine avant de le jeter dans leur jeep comme un malpropre. Cette garde, qui protégeait une personnalité de la famille présidentielle, avait emprunté le sens unique. Voulant se substituer aux agents de la police de circulation routière, Jean Marc Kabund ainsi que sa garde, s’étaient interposés pour faire rétablir l’ordre. Mécontents du traitement infligé à leur collègue, certains éléments de la garde républicaine avaient fait une descente punitive à la résidence de ce dernier. Face à cette situation, Jean Marc Kabund à travers les réseaux sociaux, avait annoncé sa démission et promis à la base venue à sa résidence une suite des événements.

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •